topblog Ivoire blogs

13 mars 2012

Vidéo du jour. La pilule qui rend moins raciste !

Des chercheurs de l'université d'Oxford ont découvert qu'un médicament couramment utilisé pour abaisser le rythme cardiaque réduit le racisme inconscient.

La prise d'un médicament courant utilisé pour lutter contre l'hypertension a un effet secondaire inattendu: il rend moins raciste. Des chercheurs de l'université d'Oxford en Grande-Bretagne se sont rendu compte que les personnes qui avaient pris du propranolol , un médicament connu en France sous le nom Avlocardyl, avait un score «significativement moins élevé» à un test sur les préjugés racistes inconscients, par rapport au groupe témoin qui avait pris un placebo. Le produit chimique n'a en revanche pas modifié l'attitude consciente des sujets sur le racisme.

Le propranolol est un médicament de la classe des bêtabloquants, utilisé pour lutter contre l'hypertension, et dont l'effet principal est de réduire le rythme cardiaque. Il sert aussi à réduire les effets physiques de l'anxiété. Son action se fait sur une partie du cerveau liée aux émotions, dont le sentiment de peur.

L'étude a été réalisée sur un panel assez restreint, avec seulement «36 hommes d'origine ethnique blanche», mais les résultats sont tout de même troublants et ouvrent la porte à de nombreuses questions éthiques. «Certaines personnes se demandent déjà s'il faudrait utiliser ce médicament pour soigner le racisme», regrette Sylvia Terbeck, la chercheuse du département de psychologie expérimentale de l'université d'Oxford qui a réalisé les recherches, publiées dans la revue Psychopharmacology .

Des résultats très clairs

«La recherche biologique qui cherche à rendre les gens moralement meilleurs a une histoire sombre, rappelle dans  l'Independent le professeur Julian Savulescu, l'un des coauteurs de l'étude à l'université d'Oxford. Le propranolol n'est pas un médicament contre le racisme, mais comme beaucoup de gens prennent déjà ce genre de traitement qui peut avoir des effets d'ordre moral, nous devons au moins chercher à mieux identifier ces effets secondaires.»

«Nous n'avons d'ailleurs pas voulu chercher à guérir le racisme, précise au Figaro la scientifique. Nous nous sommes seulement servis de ce médicament pour vérifier l'importance des processus émotionnels sur les attitudes racistes inconscientes.» Pour éviter les blocages et l'effet des conventions sociales qui inhibent certaines attitudes racistes conscientes, les chercheurs ont fait passer à leurs volontaires un test dit d'associations multiples, qui utilise des associations entre des visages blancs ou noirs et des valeurs positives ou négatives pour déterminer les préjugés liés à la couleur de la peau que l'on peut avoir.

Les résultats de l'essai avec le médicament sont très clairs. «Seulement un tiers des personnes testées avec le propranolol ont eu un score montrant un préjugé raciste, alors qu'en général c'est quelque chose qu'on observe sur une grande majorité des gens», explique Sylvia Terbeck.

«Après ces premiers résultats sur le racisme, nous allons maintenant étudier les effets des émotions sur d'autres préjugés, sur l'appartenance religieuse ou sur l'homosexualité par exemple», confie la chercheuse.


 

Wake Up Africa ! Avec Le Figaro et Europe1

Wake Up Africa!

28 février 2012

Vidéo du jour. KKB revient de loin

Le président de la Jeunesse du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (Jpdci) ne comprend pas le silence du président de son parti après son agression vendredi par des partisans du président Alassane Ouattara.

Face à la presse lundi, Bertin Kouadio Konan a dit s’expliquer “difficilement“ le silence d’Henri Konan Bédié. Le reportage de Jean-Jorès Tah Bi et Hermann Dogo.

 

16 janvier 2012

Vidéo du jour: Théophile Kouamouo fait parler l'avion de Ouattara

Avion de Ouattara. Quand Ouattara volait grâce à un voleur d'armes!

 

 

Source : Cameroonvoice

14 janvier 2012

Vidéo du jour: Quand Chavez déshabille Obama

«...En vérité Obama tu sais ce que tu fais? Tu fais pitié! Vas demander aux gens d'Afrique, qui aurient pu croire en toi à cause de la couleur de ta peau...»

05 janvier 2012

Vidéo du jour: Mamadou Koulibaly vide son sac...

Espoirs et désillusions. La Côte d'Ivoire, vue par Mamadou Koulibaly

04 janvier 2012

Scoop : "Les députés du RDR ? Il fallait les récompenser et on ne pouvait pas en faire des ministres ou des dirigeants de société"


13 décembre 2011

Fêtes de fin d’année : Commerçants cherchent clients

 

 

fetes abidjan.gif

Assurément s’il y avait un mois qu’on devait adorer, ce serait sans faille le mois de décembre. Mais au moment où l’actualité nationale est prédominée par les élections législatives, et que l’année 2011, certes éprouvante, tire à sa fin, les familles ivoiriennes pourront-elles s’offrir des fêtes de fin d’année grandioses ? Notre équipe de reportage s’est rendue dans quelques marchés pour avoir un élément de réponse.

L’ambiance générale

 

La première escale nous a conduit dans la commune de Cocody, notamment à la place Saint-Jean. En cette période de décembre, un premier constat saute aux yeux : le centre commercial de cette célèbre place ne grouille pas de monde. Les commerçants sont assis seuls dans leurs magasins, pour ceux qui ne s’affairent pas à faire autre chose. Normal, puisque les clients ne sont pas au rendez-vous. Et pourtant, les magasins sont pleins de marchandises. Dire que certains parmi ces commerçants ont été victimes de pillages lors de la crise postélectorale, comme nous l’a confié Mlle Nana. Au grand marché de Treichville, on a pu noter la même ambiance. Là encore, ce n’est pas la grande bousculade dans les splendides magasins de vêtements et de jouets. Signe qui l’atteste, le parking, d’ordinaire rempli de véhicules de luxe, était presque vide. Une gérante de magasin que nous avons trouvé en train de manger, a laissé entendre ceci : «les années précédentes, en cette période, je n’ai même pas le temps de manger un morceau de pain, à cause de la clientèle. Mais cette année, je peux prendre mon temps pour terminer un plat de riz».

La crise, et encore la crise…

Du centre commercial de la place Saint-Jean à Cocody au grand marché de Treichville, tous les commerçants sont unanimes pour dire que ce manque d’affluence est principalement dû à la crise postélectorale de 2010. Bien que notre pays retrouve progressivement la normalité, la crise n’a pas encore fini d’affecter les revenus des ménages. Les commerçants, eux, assurent qu’il n’y a eu aucune surenchère sur les articles et que les magasins sont suffisamment approvisionnés pour satisfaire les clients. Pour preuve, une cliente rencontrée dans un magasin de jouets et de vêtements pour enfants nous a confié qu’elle y était, il y a deux semaines de cela. Faute de moyens suffisants, elle n’avait pas pu se procurer les articles de son choix. Une autre, dans le même magasin, a mis du temps pour se trouver un produit à la hauteur de ses moyens.

Malgré tout, on garde espoir

Le scrutin législatif vient de prendre fin. Aussi, tous les partenaires techniques et financiers mettent les bouchées doubles pour une véritable relance de la machine économique. Pour toutes ces raisons, les commerçants sont optimistes pour ces deux dernières semaines. Et cela, d’autant plus que les Ivoiriens sont férus de belles fêtes, même dans des contextes plus difficiles. «On espère que dans les deux dernières semaines, ça va aller», s’est voulu confiant El Hadj Abourahman Olota, propriétaire d’un grand magasin à Treichville.

Source : ABIDJANDIRECT

 

09 novembre 2011

Scoop : Chirac fait des revelations

Chirac soutient Dieudonné !

26 octobre 2011

Scoop : Ouattara 6 voyages en France en 6 mois

ouattara.gif
Le chef de l’Etat s’est envolé hier pour la France. Ce sera, si notre mémoire est bonne, la sixième du genre en six mois de présidence, soit un déplacement en terre française chaque mois. Des statistiques fort parlantes qui indiquent la qualité des relations entretenues par le palais présidentiel ivoirien et l’Elysée. 

On est loin de l’arithmétique famélique d’un Laurent Gbagbo qui lui, en dix années au pouvoir, ne s’est offert que deux voyages dans l’hexagone. Ce n’était pas sa tasse de thé. 
Même lorsque le président Nicolas Sarkozy lui-même, l’a invité avec insistance à venir parader sur les Champs-Elysées, à l’occasion du cinquantenaire des indépendances des anciennes colonies françaises d’Afrique, Gbagbo a décliné l’offre. 

Depuis la mi-avril 2011, l’axe Abidjan-Paris a retrouvé ses bonnes vieilles habitudes de l’ère Houphouët-Boigny. Avec notamment, le ballet des visiteurs de marque, redevenu incessant dans les deux sens. Jean-François Copé, le Secrétaire général de l’UMP, le parti de Nicolas Sarkozy y est allé, le week-end dernier, de sa promenade exotique en terre ivoirienne pour échanger avec le n°1 ivoirien. Claude Guéant, le ministre français de l’Intérieur, est quant à lui attendu dans les prochains jours au bord de la lagune Ebrié. Ce sera le second déplacement de l’un des principaux lieutenants du président français, en Côte d’Ivoire en l’espace de trois mois. 

En fait, il ne passe pratiquement pas une semaine sans que les deux capitales n’enregistrent le passage de personnalités de premier plan. Le ministre d’Etat Hamed Bakayoko était hier encore en terre parisienne pendant que Henri Konan Bédié, l’inspirateur théorique de la présidence de l’actuel chef de l’Etat, regagnait Abidjan après un séjour de plusieurs semaines en terre française. C’est dire si la coopération entre les deux pays marche au super ! Signes des temps, les hommes d’affaires et autres agents de l’ombre français sont à nouveau, abonnés à la destination Abidjan. Et ils sont présents partout, même au palais présidentiel où des indiscrétions leur prêtent de coacher le maitre des lieux selon les bons usages de la Françafrique et de la grande Loge maçonnique. 

Ouattara lui-même ne manque aucune occasion de se vanter de ce regain de sympathie des Français et autres occidentaux pour la présidence ivoirienne. « La Côte d’Ivoire est vraiment de retour », n’ont de cesse de clamer les ‘’aficionados’’ du régime pour camper ce nouveau climat.

Féru du « bling bling » en politique, l’époux de Dominique tient à ce que la télévision publique fasse à chaque fois, une large couverture de ses déplacements en Europe ou aux Etats-Unis. Fin juillet dernier, Pascal Brou Aka, alors DG de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) a été débarqué pour n’avoir pas dépêché une équipe de reportage à l’aéroport FHB, pour accueillir le chef de l’Etat qui rentrait justement d’un séjour aux Etats-Unis où il avait été reçu avec peu d’honneur par son homologue Américain. Ainsi donc, comme dirait Voltaire ‘’tout est mieux dans le meilleur des mondes possibles’’ entre Ouattara et son ami Nicolas Sarkozy.

Géraldine Diomandé

source : 

22 octobre 2011

SCOOP : On se réjouit tous de la mort de Sarkozy - RFI - 22 10 2011 (lapsus ou Prophétie ) Attendons de voir

 

20 octobre 2011

LA COTE D’IVOIRE AUX MAINS DES FRANC-MAÇONS : VOICI LES PREUVES. L’OPERATION «ADJANOU» OU OPERATION «PURIFICATION» D’ABIDJAN

cote-divoire-gouvernement-franc-maconnique-da-L-JVQiqD.jpeg

Alassane Dramane Ouattara après son accession à la magistrature suprême grâce au coup d’Etat de la France contre le président Laurent Gbagbo a ordonné la démolition de tous les monuments construits sous le régime de ce dernier. Histoire de conjurer le mauvais sort qu’il a laissé sur la Côte d’ivoire après son départ, à travers ces monuments. Ainsi, le monument à l’entrée de l’aéroport international Félix Houphouët Boigny formé de deux éléphants dont les trompes formaient deux arcs de triomphe et qui accueillait le visiteur se rendant pour la première fois dans notre pays a été déboulonné. Selon l’un des conseillers d’ADO, sous cette statue, seraient enterrés des ossements humains qui envoûteraient le visiteur qui passerait en dessous et aussi le président Laurent Gbagbo aurait placé dans les trompes des éléphants un satellite qui lui donnerait une soi disant vue complète sur le 43ème Bima. (La statue AKWABA construite sous le président Bédié a été royalement ignorée). Même, l’accident meurtrier du bus 19 de la Sotra, le vendredi 05 Août 2011, sur le pont FHB (Félix Houphouët Boigny) a été attribué au président Laurent Gbagbo. Ridicule quand tu nous tiens !

 

Lire la suite

14 octobre 2011

LA GRANDE BRETAGNE SANCTIONNE LES PAYS AFRICAINS HOSTILES À L'HOMOSEXUALITÉ.

C’est un chantage auquel se livre le gouvernement anglais vis-à-vis des pays pauvres : « Le gouvernement s’engage à combattre la violence et les discriminations faites aux + lesbiennes +, + gays +, + bisexuels + et + transsexuels +, quelles que soient les circonstances, à l’échelle nationale comme internationale. Nous prendrons les mesures que nous jugerons nécessaires » , a déclaré à la presse un porte-parole du secrétaire d’Etat au Développement international. Source : « Contre-Info ».



Une manifestation d'une « Gay pride » parisienne.


« Nous revoyons désormais l’allocation des fonds tous les trois mois plutôt qu’une fois par an, ce qui nous permet de mesurer plus régulièrement les performances d’un pays, par exemple dans le domaine des droits de l’Homme, et de prendre des sanctions lorsque les résultats ne sont pas satisfaisants ». « Nous offrons une aide financière aux gouvernements seulement lorsqu’ils partagent nos efforts pour réduire la pauvreté et respecter les droits de l’Homme ».

Précisons qu’ils ne s’agit pas, pour l’heure, des questions d’« union civile » ou d’« adoption » par des «invertis homosexuels », mais de pays dans lesquels ce type d’actes (homosexualité) est contre nature ou pénalement répréhensible. Le Malawi, notamment, a déjà été privé de 19 millions de livres pour ces raisons. L’Ouganda et le Ghana sont également visés.

 

source :  NERRATI