topblog Ivoire blogs

26 septembre 2013

La Guinée au bord du coup d'État ?

ALPHA-CONDE-FRANCE-22-DECEMBRE-2010.jpg

D’après des notes des services de renseignements français et américains, un coup d’État est en préparation pour renverser le président Condé, élu en 2010.

On entre là dans le cœur d’une affaire politico-financière de grande ampleur.

Face à face : le président guinéen Alpha Condé et un richissime homme d’affaire franco-israélien, Beny Steinmetz.

L’enjeu ? Le plus grand gisement ferreux encore non exploité sur Terre, le gisement de Simandou, dans le sud-ouest de la Guinée. Valeur estimée : plusieurs dizaines voire centaines de milliards de dollars.

L’histoire débute en 2008. À l’époque, le prédécesseur d’Alpha Condé, le dictateur Lassana Conté, accorde une partie des droits d’exploitation du site de Simandou à la société de Beny Steinmetz, pour 165 millions de dollars. Deux ans plus tard, l’homme d’affaires revend une partie de ce contrat au géant minier brésilien Vale, pour 2 milliards et demi de dollars : belle plus-value ! Sachant que le gisement n’est toujours pas entré en exploitation.

Mais 2010, c’est aussi l’année où des élections démocratiques sont organisées en Guinée, portant au pouvoir un ancien opposant, Alpha Condé. Celui-ci décide de se lancer dans une vaste opération mains propres, en revoyant notamment tous les contrats miniers signés par son prédecesseur.

Nous y reviendrons...

Les commentaires sont fermés.