topblog Ivoire blogs

15 juillet 2013

PDCI-RDA/ KKB depuis Paris : « Je suis candidat contre Bédié »

KKB parle.jpgAu Parti démocratique de Côte d’Ivoire, on s’achemine vers un duel pas spécialement attendu : Henri Konan Bédié vs Kouadio Konan Bertin.

Si la candidature du premier a été réclamée par les délégués réunis récemment en conclave à Grand-Bassam, celle du leader de la Jpdci a été annoncée par le principal intéressé, le samedi 13 juillet 2013, sur les bords de la Seine. « Je suis candidat contre Bédié pour la prochaine présidence du Pdci », a déclaré Kouadio Konan Bertin dit KKB.

Il s’exprimait à Paris, à l’Ageca, dans le 11ème arrondissement et se trouvait face aux militants de la diaspora. Le président de la Jpdci s’est expliqué : « On voit bien qu’avant le congrès, certains postes comme le secrétariat général vont disparaître, je suis donc bien fondé à briguer le seul poste qui restera en place, c'est-à-dire la présidence du parti.»

L’opposition de KKB à une candidature d’Henri Konan Bédié, au congrès d’Octobre, n’est plus qu’un secret de polichinelle : le député de Port-Bouët estime que l’ancien chef d’Etat devrait passer le témoin à plus jeune d’autant qu’il est frappé par la limite d’âge (75 ans) devant lui permettre de briguer, à nouveau, le poste de président. A Grand-Bassam, les délégués avaient pris l’engagement solennel de « tout mettre en œuvre pour que » Henri Konan Bédié (79 ans) soit porté à la tête du Pdci, au sortir du 12e congrès.

Un tel engagement signifiait que les textes du parti seraient revus avant l’élection d’un nouveau président. Kouadio Konan Bertin se situe aux antipodes de la vision des délégués. A Paris, il a milité pour un dirigeant « vigoureux » susceptible de conduire le parti vers la reconquête du pouvoir. « La situation de notre parti est préoccupante », s’est désolé le chef de la Jpdci. Il a argumenté : « il faut que les militants du Pdci cessent de rêver parce que le Pdci n'a pas gagné les élections en 2010.

Le Pdci se concentre de plus en plus dans le centre. Et le Fpi devient de plus en plus un parti national. Car, à part les communes d'Abobo et d'Adjamé où le Rdr l'avait emporté pendant les élections de 2010 dans le district d'Abidjan, c'est le Fpi qui avait raflé la plupart des autres communes. Le constat aujourd'hui est que le Pdci se concentre au centre et le Rdr au nord. Houphouët Boigny n'a jamais voulu que le Pdci soit recroquevillé sur lui-même. Si on n'y prend garde, le Pdci ne sera qu'une affaire de centre. Alors, il est temps que les militants du Pdci se réveillent pour donner un nouveau souffle à ce parti ».

KKB a entamé, depuis trois semaines, une tournée européenne. L’élu a sillonné plusieurs places villes : Francfort, Berlin en Allemagne, Paris, Metz en France, Zurich en Suisse. Il retourne à Abidjan ce jeudi 18 juillet.

 Kisselminan COULIBALY

(avec Cellule Communication KKB)

TELEDIASPORA

Les commentaires sont fermés.