topblog Ivoire blogs

16 mai 2013

KKB: « le PDCI ne fait pas bon ménage avec les armes comme le RDR». « On ne crache pas dans la soupe qu’on a mangé hier »

kkb.gif

Depuis 2001, on ne peut pas gagner une élection en Côte d’Ivoire, si on n’est pas armé ».

Le Président des jeunes du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-parti unique), Bertin Konan Kouadio, également Député à l’Assemblée nationale ivoirienne a accusé mercredi le Rassemblement des républicains (RDR, le parti présidentiel) de ‘’préparer le divorce’’ des partis membres du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

‘’Sous nos yeux, le RDR est en train de préparer le divorce”, a-t-il accusé lors d’une conférence de presse, prévenant que ‘’ il y a des femmes qu’on ne divorce pas”.

Commentant l’actualité électorale marquée par les élections locales du 21 avril dernier, le Président de la JPDCI, surnommé ‘’KKB”, a dénoncé l’hégémonie de son allié, le RDR sur le Nord du pays.

‘’Le RDR ne joue jamais à la carte de l’alliance dans les régions qui lui sont favorables”, a-t-il dit à ce propos, en s’élevant contre la main mise du parti présidentiel sur le Nord du pays où le PDCI est de moins en moins présent.

La tension est montée d’un cran entre le RDR et son principal allié, le PDCI lors des élections régionales et municipales couplées du 21 avril, boycottées par le camp de Laurent Gbagbo.

Faute de consensus pour des candidatures RHDP dans la plus part des circonscriptions, les houphouëtistes se sont mutuellement accusés de fraudes lors de ce scrutin, marqué en certains endroits par des violences.

‘’Depuis 2001, on ne peut pas gagner une élection en Côte d’Ivoire, si on n’est pas armé”, a regretté ‘’KKB”, faisant remarquer que ‘’le PDCI ne fait pas bon ménage avec les armes”.

Invitant à des élections sans violence en Côte d’Ivoire, il a rassuré que le PDCI ne va jamais rompre avec sa bonne pratique de la paix. ‘’Je voudrais dire au RDR qu’on ne traite pas un allié comme il le fait. Nous avons un passé très récent (…) On ne crache pas dans la soupe qu’on a mangé hier”, a lancé le Président des jeunes du PDCI. Ce sont au total 163 requêtes en annulation qui ont été envoyées à la Commission électorale indépendante (CEI) sur 519 têtes de listes pour les municipales. Elles ont été toutes transmises ensuite à la Cour suprême par la CEI.

En attendant ce verdict de la Cour suprême, les résultats de la Commission électorale indépendante (CEI) donnent 65 communes remportées par le RDR contre 49 pour son allié, le PDCI.

Le PDCI, le RDR, l’UDPCI et le MFA sont les quatre partis politiques membres du RHDP.

Le porte parole du RDR, Joël N’guessan a annoncé la semaine dernière que ‘’23 indépendants ont formellement rejoint le RDR”, permettant au parti présidentiel de totaliser pour le moment ‘’88 maires” sur les 197 communes que compte le pays.L’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) s’en sort avec 5 communes et 3 pour le Rassemblement des houphouëtistes pour la paix (RHDP).

Au Conseil régional, le RDR remporte ladite élection avec 10 régions, quand le RHDP obtient 9. Les indépendants remportent 6 contre 4 pour le PDCI, suivi de l’UDPCI avec 1. Ces dernières élections locales bouclent le cycle du processus électoral ivoirien. S’agissant des reformes annoncées sur la nationalité et le code foncier, l’honorable Bertin Konan Kouadio a estimé que ‘’pour l’instant, nous sommes au stade des rumeurs”. ‘’Le PDCI n’agit pas avec les rumeurs”, a-t-il poursuivit en ajoutant dans la foulée que ‘’s'il arrivait que ces rumeurs se confirment, le PDCI donnera sa position”. M. Kouadio a en outre rappelé que loi de 1998 sur le code foncier est l’une des rares lois ayant fait l’unanimité.

Parlant de l’appel du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l’ancien président Laurent Gbagbo pour un rassemblement avec le PDCI, Bertin Konan Kouadio, a indiqué que le congrès de ‘’clarification” de l’ex-parti unique qui se tiendra en octobre prochain y donnera une réponse.

Source: LS/ Agence de Presse Africaine (APA)

Les commentaires sont fermés.