topblog Ivoire blogs

18 janvier 2013

Enlèvement et extradition manquée. Blé Goudé échappe au régime Ouattara

bl g charles.jpg

Au Ghana, des hommes en civil ont tenté d’enlever et d’extrader vers la Côte d’Ivoire le fondateur du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep). Charles Blé Goudé a finalement été localisé hier par le Bureau national d’investigation (Bni). Echappant ainsi pour l’instant aux tortures du régime Ouattara 

Alassane Ouattara n’a pas encore renoncé à traquer ses opposants. Après de nombreux mandats d’arrêt contre les personnalités en exil proches du président Laurent, qui n’ont pas eu un écho favorable auprès de ses homologues étrangers –excepté Faure Gnassingbé qui a livré Moïse Lida Kouassi –, l’actuel numéro un ivoirien change de fusil d’épaule. Il procède par enlèvement de ses opposants. Après Justin Katinan Koné, qu’il n’a pas pu extrader dans la discrétion à l’insu des autorités ghanéennes, il s’acharne désormais sur Charles Blé Goudé.

Le président du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (Cojep), selon des sources crédibles a été enlevé, hier jeudi à 9h, au Ghana,par des agents d’Interpol, avant d’être repris par les fins limiers du Bureau national d’investigation (Bni), l’équivalent de la Direction de la surveillance du territoire (Dst) en Côte d’Ivoire. Un témoin raconte :

"Ce matin, Blé Goudé a été victime d’une tentative d’enlèvement à son domicile, précisément à Tema, une banlieue d’Accra, par 8 individus. Ils l’ont conduit vers une destination inconnue. Nous avons appelé les autorités ghanéennes pour leur faire part de cet enlèvement en leur donnant le numéro de la plaque d’immatriculation du véhicule. A 24 kilomètres du lieu de son interpellation, les autorités ghanéennes ont ...».

Le Nouveau Courrier

Lire la suite dossier dans le Nouveau Courrier de ce jour

Les commentaires sont fermés.