topblog Ivoire blogs

08 décembre 2012

Morts du Novotel. le scandale qui pend au nez de Ouattara

pca_sifca.jpg

L’affaire du Novotel, qui s’est nouée en avril 2011, est-elle une sorte de remake de l’affaire du bombardement de Bouaké, qui date de novembre 2004, et qui vaut désormais à Michèle Alliot-Marie, ancienne ministre française de la Défense, d’être accusée de «complicité d’assassinat» là où elle était à l’époque au rang des accusateurs ? En tout cas, alors que la clameur médiatique avait, avec force détails, attribué la responsabilité de l’enlèvement et du meurtre du patron du Novotel d’Abidjan, Stéphane Frantz Di Rippel, et de cadres de SIFCA, dont Yves Lambelin, président du Conseil d’administration du groupe agro-industriel, au «grand méchant Gbagbo» et aux militaires lui étant fidèles, les enquêtes sont au point mort. Plus d’un an et demi après les faits, alors qu’une vingtaine d’éléments des ex-Forces de défense et de sécurité (FDS) ont été arrêtés. Et c’est le régime Ouattara qui a manifestement des choses à cacher.

Comme Jean Balan, l’avocat des familles des victimes françaises des événements de Bouaké, qui a empêché qu’une sorte d’omerta n’ensevelisse le souvenir des disparus, Me Pierre-Olivier Sur, avocat de la famille de Stéphane Frantz Di Rippel, refuse la loi du silence. «Me Pierre-Olivier Sur (cabinet Fischer, Tandeau de Marsac, Sur & associés – FTMS) continue de s’interroger sur le refus apparent de la justice ivoirienne de procéder à la reconstitution de l’assassinat de Stéphane Frantz Di Rippel, demandée il y a plusieurs mois», nous apprend La Lettre du Continent. Il y a huit mois, des «fuites» dans Jeune Afrique évoquaient déjà ces surprenantes obstructions…

Pourquoi cette reconstitution fait-elle tant peur au régime Ouattara ? Il faut avoir une idée claire de ce à quoi cette notion renvoie. «La reconstitution est un acte de procédure important, voire incontournable, dans le cadre d’une instruction préparatoire, et même parfois dans le cadre d’enquêtes, préliminaires ou de flagrance. Dans les dossiers criminels autres que les viols (pour des raisons faciles à comprendre), le juge d’instruction convoque le mis en examen, la partie civile (si elle est vivante…) les avocats des parties, avise le procureur qui, le plus souvent, se rend également sur les lieux, et fait refaire aux parties les gestes qui furent les leurs au moment de la commission de l’infraction. L’intérêt de cet acte est de constater in situ si la version des uns et des autres est bien compatible avec la réalité du terrain», explique ainsi l’avocat et blogueur français Maître Eolas. Que faut-il retenir ? Que si, un an et demi après, un acte qui est considéré comme relevant de l’instruction préparatoire ou de l’enquête préliminaire n’a pas encore été effectué, c’est que cela dénote d’une absence totale de volonté politique. On peut aussi penser que le récit «vendu» par des médias français qui semblaient savoir tout sur cette affaire est difficilement reconstituable en présence des coupables désignés et des témoins de l’affaire. Cela signifie qu’il y a de fortes de chances qu’il soit tout simplement faux !

En tout cas, une reconstitution aurait permis de répondre à une question simple. Les tueurs du Novotel étaient-ils venus en ces lieux pour en finir avec Yves Lambelin et des cadres de SIFCA ou pour chercher, comme on l’a raconté, des journalistes français ? L’interrogation vaut son pesant d’or, car elle pourrait indiquer les motivations profondes qui ont conduit au crime du Novotel. Rappelons qu’Yves Lamblin faisait partie des hommes d’affaires ayant refusé, contrairement à son associé Jean-Louis Billon qui est aujourd’hui le ministre du Commerce de Ouattara, le «boycott fiscal» de l’administration Gbagbo pendant la crise post-électorale.

Philippe Brou

CAMEROONVOICE

Commentaires

Dramane et sarkozy ont assassinés des français qui les derangent mais comme hollande est une moviette qui n'a pas de personnalité il marche admirablement dans les traces de sarkozy à savoir faire valoir la maxime que "L'ETAT EST UNE CONTINUITE"

Écrit par : NEBESKY | 08 décembre 2012

Les commentaires sont fermés.