topblog Ivoire blogs

08 décembre 2012

Côte d'Ivoire. Passons aux choses sérieuses

Watra_en_chemise_pagne.jpg

"La répétition est une vertu pédagogique" dit-on. Nous ne nous lasserons jamais alors de dire et de répéter ceci: Evitons surtout de parler de réconciliation en Cote d'Ivoire. Les ivoiriens n'ont pas de problème. Il y a un problème watra dans ce pays. Il est temps, grand temps de parler des choses plus sérieuses. 

Le vaillant peuple de Cote d'Ivoire qui refuse de plier l’échine devant le rouleau compresseur infernal et satanique de la communauté internationale depuis près de deux ans demeure serein et imperturbable."Quelle que soit la longueur de la nuit, le jour se levera", dit le sage.

Ni les feux d'artifices bling bling, ni la re-peinture des bâtiments de l'université d'Abidjan surfacturée à des milliards de francs cfa attestant ainsi de la malhonnêteté légendaire des dozos, ni même la fameuse caravane de réconciliation évaluée à plus de 800 millions conduite par le tout soudain patriote Salif Traoré (A'salfo)n'entamera la concentration des ivoiriens.La reconversion subite des "ex_fescistes machetistes" en démocrates irréductibles et donneurs de leçons n'est que pure distraction. "Le chien ne change jamais sa façon de s'asseoir". Un grand merci à Facebook.

L'objectif ultime du peuple ivoirien reste et demeure la libération totale de la Cote d'Ivoire.

Passons donc  aux choses sérieuses. Watra peut chercher à distraire le peuple en voulant ressembler trait pour trait au président légal et légitime de la Cote d'Ivoire. Watra peut s'approprier les projets de Laurent Gbagbo, on devrait d’ailleurs s'en réjouir car c'est la Cote d'Ivoire qui en bénéficierait. Malheureusement, ceci si ce n'est que du "m'as-tu vu", la spécialité watariste! watra peut encore remplacer son costume d'économe du FMI par la chemise pagne légendaire qui fait la spécificité du Woody de Mama! Mieux, il peut même raconter des blagues à la Koudou! Safroulaye!Mais une chose est sure et certaine : 

L'original se démarque toujours de la  photocopie de façon spectaculaire! 

Les voyages à nous donner le vertige et les dissolutions des troupeaux, le tout enveloppé dans un tapage médiatique orchestré par un entourage grièvement "dozoifié" font partie de la technique de diversion, épine dorsale de la stratégie de gouvernement du dozoland. La Cote d'Ivoire a fini par devenir "ingouvernable", seule parole tenue par watra! Alleluia !

La Cote Ivoire peut être enfin élévée au rang des républiques bananières, merci à Mah Sogona Bamba (porte-parole de watra)pour sa prophétie.Elle l'avait prédit à Lille le 18 février 2011 avant d’exhiber les fausses images sur France 24 ! Ho honte !  

Des informations selon lesquelles watra serait lâché par ses supports internationaux font de plus en plus la une des journaux. Les ivoiriens dans leur majorité s'en moquent! Eperdument d'ailleurs! Les sources de ces informations et les criminels d'Abidjan sont tous unis dans le sang des ivoiriens qu’ils ont sur leurs mains. Ils ne lâcheront jamais, pas de leur gré en tout cas! 

La misère et la pauvreté conjuguées dans une souffrance grandissante demeure en permanence la touche sensible du siège de plus en plus éjectable du chef tribal dozo. 

Parlons donc des choses plus sérieuses! 

Parlons de ce peuple qui flirte avec la mort au quotidien. Parlons de ces ivoiriens martyrisés et traumatisés qui sont en exil dans leur propre pays. Parlons donc du président des "nouveaux mangeurs" qui s'engraissent sur le dos de la population abandonnée à elle-même, oubliée par la pourtant très soucieuse communauté internationale soudainement frappée de mutisme et cécité. N'y a t il plus de civils dans ce pays? N'y a t il plus de crimes dans ce pays? Parlons des choses réelles et évitons le tohu-bohu !

Un président normal fait corps avec son peuple. Watra est à gauche, le peuple de Cote d'Ivoire est à droite! Personne ne se reconnait en lui à l'exception de ses quelques ADOrateurs moutonneux, tribalistes et haineux téléguidés par l’obsession du pouvoir. Bissimlaye ! « On se demande qui l’a voté finalement », s’interrogent encore quelques ADOrateurs repentis. 

Le peuple de Cote d'Ivoire est en souffrance. Ceci n’est plus une question d’être Bété, Baoulé, Dioula, Agni, Guéré, Adjoukrou, Ebrié, Gouro, Tagbana, Avikam etc…

Ceci n’est plus non plus une question de LMP ou RHDP. L’heure est grave, la Cote d’Ivoire s’enfonce et ses filles et fils doivent extirper le mal. 

Passons donc aux choses sérieuses et libérons notre pays en mettant fin à "l'état de vichy".

L’histoire nous regarde. Les futures générations aussi. 

Sans rancunes.

Cebastien Gnahoré

CAMEROONVOICE

Les commentaires sont fermés.