topblog Ivoire blogs

12 novembre 2012

L'Allemagne craint l'effondrement économique de la France

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble (photo ci-contre) aurait demandé au Conseildes experts économiques de son pays de réfléchir à des propositions de réformes économiques pour la France, craignant une chute de la deuxième économie de la zone euro et de ses conséquences sur le devenir de l’Europe dans son ensemble...

 

Malgré les démentis qui sont intervenus vendredi après-midi, le pavé dans la mare a été jeté ! Deux responsables s’exprimant sous le sceau de l’anonymat, ont ainsi expliqué à Reuters que W. Schäuble avait demandé aux "sages" de réfléchir à un rapport susceptible de donner des pistes de réformes pour la France avant qu’il ne soit trop tard...

Réformes structurelles

Berlin s’inquiète en effet de la tournure des événements en France à la lumière des dernières décisions prises par le gouvernement Ayrault qui ne s’attaquerait pas aux réformes structurelles indispensables pour remettre le pays sur de bons rails budgétaires... De quoi manquer les objectifs de déficits l’an prochain et plonger l’Euro dans une nouvelle crise qui risquerait cette fois d’être fatale à la monnaie unique.

Manque d'action

"Les inquiétudes s'accumulent en raison du manque d'action du gouvernement français sur la réforme du marché du travail", a estimé Lars Feld, un des membres du comité des sages, à l'agence Reuters. "Le principal problème en ce moment, ce n'est plus la Grèce, l'Espagne ou la l'Italie, c'est devenu la France parce qu'elle n'a rien entrepris de nature à rétablir sa compétitivité, au contraire, elle va dans l'autre direction !", a poursuivi Lars Feld. "Il faut à la France une réforme du marché du travail, c'est le pays de la zone euro qui travaille moins d'année en année, alors, qu'attendez vous comme résultat ? Les choses n'iront pas en s'améliorant, à moins que de vrais efforts soient déployés."

Le FMI aussi !

Cette semaine, le FMI a aussi fait le même constat que de nombreux experts : La France a perdu de sa compétitivité ces dernières années, ce qui constitue un risque important pour la croissance et l'emploi dans l'hexagone. Le FMI a apporté ce pronostic et a émis ses recommandations, le jour même de la remise du rapport de Louis Gallois au gouvernement : "La perte de compétitivité est antérieure à la crise actuelle, mais elle risque de devenir encore plus sérieuse si l'économie française ne s'adapte pas au même rythme que ses principaux partenaires commerciaux en Europe, notamment l'Italie et l'Espagne qui, après l'Allemagne, se sont engagés dans des réformes en profondeur", estime le FMI dans son rapport préliminaire annuel sur la France.

Lire la suite de l’article sur boursier.com

Les commentaires sont fermés.