topblog Ivoire blogs

05 novembre 2012

Côte d’Ivoire : la guerre a déjà commencé !

_invisible.jpg

Il y a une suite logique dans la démarche d’un guerrier. Il annonce à grand cri son arrivée. L’ennemi bande ses muscles et attend. Et puis rien. Ce n’était qu’un leurre. Et puis subitement, il apparaît quelque part, de façon imprévue, là où l’ennemi s’y attendait le moins possible. Et ça saigne.  Et puis. Rien. Il s’est volatilisé. Cela s’appelle la guérilla.

 

Mais ce n’est pas la guérilla qui est la réponse massive attendue par l’ennemi. Donc, il s’attend à beaucoup plus grand. Et il observe. Scrute l’horizon. Espère et espère encore décoder le langage guerrier du messager. Mais quand il pense avoir compris, il découvre un autre jour qu’il n’avait pas vraiment compris. Alors, il est gagné par la confusion et ne dormant plus, il s’épuise, devient irritable, agressif, violent et fragile.

Mais pour la famille du Guerrier qui est à l’œuvre contre l’ennemi, tout est clair, tout devait être clair, tout aurait dû être clair. Cependant, est-ce le cas ? Nous en doutons.

Et pourtant pour le Guerrier vous a parlé. Il vous a cité une source d’initiation basique à l’art de la guerre. Mais personne n’a eu du  temps à consacrer à cette initiation basique, utile pour forger l’esprit et garder le calme devant les stratégies les plus fines qui se déploient. Tous étant préoccupés à rechercher des ragots, des rumeurs, du sensationnel, de la "magie", personne ne prend du temps pour lire et comprendre et assimiler.

Bien. Je vous interpelle encore une fois. Nous sommes en guerre. Nous avons fait le choix de la guérilla médiatique. Instrument de combat redoutable aux résultats non quantifiables.

Mais il me semble que certains sont en train de l’oublier. Certains sont en train d’oublier que  nous déployons un art de la guerre, que la guerre a bel et bien déjà commencé, qu’elle se poursuit, que des étapes sont franchies chaque jour, que nous jouons avec l’esprit de l’ennemi, en créant la confusion dans son esprit, comme la dernière Chronique révélant les compromissions proposées à Laurent GBAGBO, cette chronique de la discorde voulue qui nous a permis d’atteindre un objectif insoupçonné.

La Révolution Permanente vous lis. Elle ne vous contredit jamais. Mais elle vous suit avec une attention soutenue. Elle apprécie la pertinence des contributions des guerriers et guerrières sur infodabidjan, afrik53, lynxtogo, eburnienews, cameroonvoice, facebook, les blogs de cujema, priscajoel, shlomit abel, palestine solidarité, etc. etc. Elle vous en remercie et vous exprime toute notre fierté de servir ensemble une cause aussi noble.

Soyez sereins. Souvenez-vous que nous sommes en pleine guérilla médiatique. Souvenez-vous que nous avons le devoir de déployer l’art de la guerre dans toute sa dimension la plus insoupçonnée. Souvenez-nous que certaines Chroniques sont comme de l’os en plastique jeté aux chiens de guerre, d’autres sont des messages précis à l’attention des dignes fils de la Côte d’Ivoire, certaines autres sont destinées aux Guerriers dormants, ceux-là qui ne peuvent pas être approchés pour une communication directe, etc.etc.

Alors, silence ! Nous sommes en guerre et la guerre n’est pas que coups de feu. Quand bien même les coups de feu ont déjà commencé, peut-être pas avec l’intensité que vous attendiez. Et pourtant, vous serez servis au-delà de votre imagination. Nous sommes déjà en guerre. S’il vous plaît. Ne l’oubliez jamais.

A Très bientôt.

Hassane Magued


Les commentaires sont fermés.