topblog Ivoire blogs

01 octobre 2012

Hamed Bakayoko à Laurent Gbagbo en 2009 : «Vous m’avez appris l’humilité, le pardon et la grandeur d’esprit»

bakayoko hamed.gifEn novembre 2009, Laurent Gbagbo, président de la République, a fait une visite d’Etat dans le nord-ouest du pays. A chaque étape de cette visite, il a pris un petit temps pour aller saluer les amis ainsi que ses collaborateurs. La halte marquée chez le ministre Hamed Bakayoko a retenu l’attention de toute la Côte d’Ivoire eu égard à l’hommage appuyé rendu par celui-ci au Président Laurent Gbagbo. Comme l’homme semble avoir jeté tous ces propos dans les oubliettes, nous les publions à nouveau pour qu’il s’en souvienne.
Souvenir, souvenir ! Le Président Laurent Gbagbo a rendu visite à chacune de ses étapes, aux membres du gouvernement originaires des localités visitées. A Mankono, il s’est rendu chez le ministre de l’Intégration africaine Amadou Koné. Il en a fait autant à Séguéla où il a rendu visite au ministre des Affaires étrangères Youssouf Bakayoko qu’entouraient ses parents. Il a également rendu visite au ministre des Nouvelles technologies de l’information Hamed Bakayoko. Il était lui aussi entouré de ses parents qui ont dit des prières pour le président de la République. Très ému, le ministre Hamed Bakayoko a fait, devant ses parents, amende honorable auprès du président Gbagbo pour tous les désagréments qu’il lui a causés dans le cadre du combat politique : «J’ai été un farouche opposant à votre politique. Et nous nous sommes affrontés à certains moments, et souvent en des termes pas toujours catholiques. Mais j’avoue que pendant ces moments-là, vous m’avez appris beaucoup de choses, l’humilité, le pardon et la grandeur d’esprit. Et je voudrais ici devant mes parents vous demander pardon pour les torts que j’ai pu vous causer», a indiqué le ministre des NTIC. Il a ensuite rappelé comment il a rencontré le président Laurent Gbagbo il y a 15 ans. M. Bakayoko était propriétaire de l’imprimerie ROTO 2000, où était imprimé l’ex –journal La Voie créé par Laurent Gbagbo. Et il avait, selon lui, un contentieux avec le journal. S’il devait user de ses droits, La Voie ne serait pas tirée. C’est alors que, indique le ministre Bakayoko, la petite sœur du président, Jeannette Koudou l’a mis en contact avec le président Gbagbo. C’est comme cela que le problème avait trouvé une solution heureuse. A la suite du ministre, ses parents ont demandé un jumelage de la ville de Séguéla avec la ville de Gagnoa.


B.S.
(In Notre Voie
21 novembre 2009

IVORIAN

Les commentaires sont fermés.