topblog Ivoire blogs

05 septembre 2012

Un officiel chinois reconnait la mauvaise qualité des produits exportés en Afrique

officiels-chinois.jpeg

Le vice-directeur du Bureau des affaires africaines du département international du Comité de concertation permanent du Parti communiste chinois (CCPCC), Zong Weiyun, a indiqué mardi que les marchandises exportées en Afrique ne sont pas de même qualité que celles vendues en Chine, refusant en même temps toute politique de dumping de la part de Pékin.

‘’Beaucoup d’Africains se plaignent de la qualité des marchandises exportées par la Chine. Je suis d’accord avec eux. Les marchandises exportées n’ont pas la même qualité que celles vendues en Chine’’, a-t-il dit, mardi à Pékin, lors d’une conférence sur les relations sino-africaines et les échanges entre les partis politiques.

Cette rencontre entre dans le cadre du programme de visite en Chine de journalistes africains venant du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, du Gabon et de la République Démocratique du Congo.

Le vice-directeur du bureau des affaires africaines du département international du CCPCC a fait le constat lors d’une visite officielle au Mozambique quand il acheté des chaussures en plastique.

‘’Le gouvernement chinois ne pratique une politique de dumping en important des marchandises de mauvaise qualité dans les pays africains. Ce n’est pas une politique du gouvernement chinois, mais de certains commerçants malhonnêtes’’, a-t-il expliqué.

Selon Zong Weiyun, ''le gouvernement chinois est en train de prendre des mesures allant dans le sens de résoudre ce problème en recommandant aux entreprises qui exportent vers l’Afrique de veiller à la qualité de leurs produits''.

‘’Le gouvernement chinois va renforcer le contrôle de la qualité des produits exportés vers l’Afrique. Nous espérons que les pays africains feront de même concernant les produits que nous importons de chez eux’’, a-t-il fait savoir.

‘’Cette question de la qualité des marchandises vendues en Afrique nuit à l’image de notre pays. Je suis convaincu qu’avec l’évolution de la coopération sino-africaine, ce problème sera résolu au fil du temps’’, a assuré le responsable chinois.


cameroonvoice

Les commentaires sont fermés.