topblog Ivoire blogs

10 août 2012

Camp d’Akouédo: la vraie histoire des armes saisies par les guerriers invisibles !

_attak4.jpg

La guerre est un art avant d’être une des vocations régaliennes du métier des armes. C’est pourquoi avant de déclarer la guerre à un peuple, il faut s’assurer de ses propres forces, car compter sur des soutiens occultes ou étrangers te conduit toujours à une situation d’isolement et d’esseulement, lorsque la riposte viendra. Ainsi, se résume la leçon de la visite de courtoisie du camp d’Akouédo ayant permis de délivrer plusieurs billets aller-sans-retour aux FRCI pour l’enfer.

Mais cette visite de courtoisie avait une cause, une raison que personne dans l’entourage des chasseurs devenus gibiers, n’osera expliquer. C’est cette raison-là que la Révolution Permanente va vous révéler maintenant.

Pour rappel de mémoire, la Côte d’Ivoire est officiellement sous embargo onusien. Dans le but d’armer les bouviers du génocidaire mossi, la France de Nicolas Sarkozy a créé le circuit Ouaga-Korhogo avec ses tentacules Lomé-Ouaga  et Dakar-Ouaga. Mais Nicolas Sarkozy, le Hongrois hitlérien a été jeté dehors par la France conservatrice des valeurs républicaines ; le vieux à l’allure de fossile de Dakar a subi le même sort. Le jeune criminel Gnassingbé a désormais peur d’être épinglé. François Hollande n’a pas encore dévoilé son jeu africain quand bien même le Mythomane névrosé déclare à qui veut l’entendre qu’il est compatible avec Hollande et qu’ils deviendront des amis.

Or le Boucher d’Abidjan a besoin d’armes et de beaucoup d’armes pour affronter la colère de feu des enfants du peuple ivoirien. Pour se ravitailler en armes, il a inventé l’histoire des nouvelles tenues militaires. C’est donc à l’intérieur de ces tenues que les armes commandées ont été cachées et livrées à Abidjan puis stockées à Akouédo. Il s’agissait donc d’armes neuves, jamais utilisées qui venaient d’être livrées. C’est la raison pour laquelle elles n’étaient pas enchaînées comme cela est de coutume dans les poudrières militaires.

Mais l’art de la guerre commande de savoir utiliser la force de l’ennemi contre lui-même. Les fusils d’assaut et les armes de snipers neuves ont donc été saisies par les guerriers afin d’empêcher l’ennemi de les utiliser contre le peuple mais aussi et surtout, de les faires gouter à l’ennemi lui-même quand le moment viendra.

L’opération d’Akouédo était donc une opération de désarmement. Ils le savent bien. Ils ont été désarmés. C’est pourquoi devenus fragiles, ils accusent même le musicien Abel Naki d’avoir commandité leur désarmement. De quels moyens ce jeune homme dispose-t-il et quel usage musical va-t-il faire de ces armes de guerre neuves et d’une performance que vous ne pouvez imaginer ?

Bref. Laissez-les pleurnicher et aller dans tous les sens. La prochaine fois sera encore plus spectaculaire car les enfants veulent maintenant manger du gros poisson.

A Très bientôt.

Hassane Magued

Les commentaires sont fermés.