topblog Ivoire blogs

07 juillet 2012

Banny va rencontrer Blé Goudé Comment les deux camps se préparent.

banny & blé goudé.gifLa réconciliation nationale va connaître un coup d’accélération dans les jours prochains. Charles Konan Banny, selon des indiscrétions, va rencontrer effectivement Charles Blé Goudé, leader des jeunes patriotes. un pion incontournable dans le processus de réconciliation. La rencontre se déroulera en Afrique du Sud comme souhaité par le leader des jeunes patriotes. Même si la date n’est pas encore arrêtée, tout porte à croire que les préparatifs vont bon train. Chaque camp met les bouchées doubles pour que cette rencontre soit une réussite. Des personnes en Afrique comme en Côte d’Ivoire s’y attèlent. Du côté de Blé Goudé, ses proches soutiennent qu’il est psychologiquement, physiquement et moralement prêt. L’homme entend donner sa recette au président du Commission, dialogue, vérité et réconciliation pour le retour définitif de la paix en Côte d’Ivoire. Notamment l’arrêt de la chasse aux pro Gbagbo, le dégel de leurs avoirs, une amnistie générale, le retour des exilés et la libération de tous les prisonniers politiques… Du côté de la Commission dialogue, vérité et réconciliation, on se réjouit de la disponibilité de Charles Blé Goudé à s’inscrire dans le processus. Raison pour laquelle, la Commission saisit la balle au bond. Puisque lors d’une interview relayée par les médias français et ivoiriens, le président du Cojep avait émis le souhait de rencontrer Charles Konan Banny en Afrique pour discuter. La Commission entend également mettre tout en oeuvre pour que cette rencontre puisse donner des résultats satisfaisants. Il faut dire que la réconciliation nationale est en panne sèche. Puisque le régime actuel ne facilite pas la tâche à la Commission. Il ne se passe pas de jour sans qu’un militant ou cadre proche du Président Laurent Gbagbo ne soit mis aux arrêts. Cette situation a été dénoncée par Karim Ouattara, l’un des conseillers de Charles Konan Banny. Il a trouvé inconcevable que ceux avec qui l’on doit se réconcilier soient arrêtés. Puisque la Commission dialogue, vérité et réconciliation a pour mandat exclusif de faire la lumière sur les événements sociopolitiques nationaux passés et récents… ; d’identifier et de donner la parole aux victimes ; d’entendre les auteurs de violations et de proposer des réparations aux victimes, par le biais d’un rapport. En plus, le président de la Cdvr soutient que la réconciliation doit se faire à l’inclusion de tous les Ivoiriens. Elle doit bien entendu être menée dans la justice et l’équité «Ni vengeance, ni impunité!»


Y. Gbané

IVORIAN

Les commentaires sont fermés.