topblog Ivoire blogs

03 juillet 2012

La Riposte : TANT QUE VOUS TIENDREZ, JE TIENDRAI

Laurent-Gbagbo_RCI.jpg

Avez-vous une fois été en quête de quelque chose d’inestimable ? Une quête telle que vous vous y êtes investis de tout votre cœur et de toute votre âme ? De sorte que plus rien n’est aussi important que ce que vous recherchez ? Car en effet, il est de ces quêtes pour lesquelles aucun sacrifice n’est assez grand. En quête de liberté, certains hommes sont allés jusqu’à consacrer leur vie à la lutte. Toute leur existence a été dédiée à la lutte qui ouvre la voie vers cette liberté. Oui, en vérité, il est de ces aspirations si ardentes que rien ne peut détourner, ni décourager.

Les bombes françaises, les tortures physiques et mentales, assimilables à des conditions de détention inhumaines, la déportation, l’emprisonnement, la solitude…, ont-ils pu jusqu’à aujourd’hui, avoir raison de l’homme Laurent Gbagbo ? En décembre dernier, lors de sa première comparution à la Cpi, seul dans le box des accusés, face aux juges et aux autres magistrats, l’homme a démontré que ni le temps, ni l’adversité n’ont  aucunement altéré sa quête de liberté et d’indépendance. Sans hésiter, il a affirmé : « (…) je ne regrette pas d’être là », puis il achève de nous convaincre : « (…) on va aller jusqu’au bout ». Quelle illustration, quelle incarnation d’une vie toute entière vouée à la quête de la liberté ! Voulant apporter une fausse note à cette symphonie, ses adversaires disent de lui que lorsqu’il se faisait capturer par Fofié le barbare et sa bande de tueurs, après que les forces spéciales françaises eurent fini le sale boulot, sa première phrase aurait été : « Ne me tuez pas ! » et qu’ensuite, il leur aurait confié qu’à sa place, monsieur Ouattara aurait eu moins de chance entre les mains de ses hommes. Vrai ou faux ? Ce que nous savons, c’est qu’au nombre des réactions somme toute humaines, il y a la peur. Un reflexe tout à fait naturel, mais qui n’est nullement assimilable à un dénie de ses convictions. Tout compte fait, on a vu Laurent Gbagbo, au banc des accusés, tenir avec maestria la parole et démontrer au monde entier, avec courage, dix minutes durant, qu’il est victime d’une grossière et honteuse cabale.

Quel est donc son secret ? D’où tire t-il cette force qui le pousse à être toujours égal à lui-même ? Pourquoi tient-il toujours alors qu’il devrait normalement être au bord de la dépression avec toutes les charges abracadabrantes dont il est accusé par ses ennemis ?

Lors de la manifestation des résistants, le 18 juin dernier à la Haye, c’est monsieur Demba Traoré, ex-Dg du Vitib de Grand-Bassam, qui nous donne la réponse. Rapportant les propos du président Laurent Gbagbo, on n’a pu entendre: « (…) maintenant à vous tous (…), il m’a dit, Demba, dis-leur que tant qu’ils tiendront, je tiendrai » et « Tant que Sangaré tiendra, je tiendrai ». Voilà donc qui nous éclaire.. Laurent Gbagbo est fort parce qu’il a derrière lui des hommes et des femmes qui tiennent et sur qui il peut compter. C’est là que se trouve sa force. C’est aussi pour eux qu’il se bat, pour tous les ivoiriens et ivoiriennes, pour les africains, y compris ceux qui se sont égarés.

Alors, quand nous voyons ou entendons des ivoiriens montrer des signes d’impatience et de lassitude, dans notre quête commune vers la liberté et l’indépendance, nous nous disons, Laurent Gbagbo et la Côte d’Ivoire peuvent-ils tenir avec eux ? Ces hommes et ces femmes qui chaque jour abandonnent les rangs de la résistance, face à la danse de sorcières de l’adversaire « la pollution » Alassane Ouattara et consorts. Ces personnes qui disaient être des patriotes et qui se rétractent et se démoralisent au moindre vent qui souffle, qui veulent du « tout de suite et maintenant ». Voudraient-ils vaincre sans péril, donc triompher sans gloire ?
 
Si Sangaré Aboudramane, Aké N’Gbo, Ahoua Don Mello, Koné Katinan, Simone Gbagbo, Geneviève Bro Grégbé, Affi N’guessan…, qui tiennent jusqu’à présent, jusqu’à sacrifier le restant de leur vie dans les prisons infectes de Ouattara, s’impatientaient, la Côte d’Ivoire pourrait-elle compter sur eux ? Car c’est à cause d’eux, c’est à cause des valeureux fils et filles que la Côte d’Ivoire tient. Alors si vous êtes de cette race et que vous tenez, la Côte d’Ivoire et Laurent Gbagbo tiendront jusqu’au jour de gloire. Tenez-bon !

 

Marc Micael


 
source : Marc Micael

ABIDJANDIRECT

Les commentaires sont fermés.