topblog Ivoire blogs

02 juillet 2012

CPI: Le juge allemand Hans-Peter Kaul critique Ocampo

juge-cpi-hanspeter.jpg

Après Rony Brauman, professeur associé à Sciences-Po Paris, et ancien président de Médecins sans frontières, qui n’avait pas maché ses mots à l’égard de la CPI et de son procureur sortant Luis Moreno Ocampo, qu’il avait assimilé à un crétin au micro de RFI, c’est aujourd’hui au tour du juge allemand Hans-Peter Kaul de passer le savon à Luis Moreno Ocampo, qui de l’avis de tous, a considérablement terni l’image de l’institution.

Bien connu en Côte d’Ivoire, Louis Ocampo Moreno a quitté la Cour Pénale Internationale à la mi-juin après y avoir passé neuf ans. Il attend de monnayer ses talents à la Fifa, son nouveau point de chute, comme spécialiste anti-corruption. Mais deux semaines après le départ du procureur d’origine argentine, l’un de ses ex-collaborateurs, le juge allemand Hans-Peter Kaul le voue aux gémonies. ‘’Luis Moreno-Ocampo a dirigé son bureau comme un grand propriétaire terrien argentin’’, a critiqué Hans-Peter Kaul dans les colonnes du quotidien allemand «Süddeutsche Zeitung» en marge du dixième anniversaire de la Cour. Une façon de dire que le procureur manque de professionnalisme. ‘’Nous les juges, avons souvent dû établir qu’il nous présentait des témoins problématiques, qui ne pouvaient contribuer en rien et qui ne savaient rien’’, a poursuivi le juge allemand. Qui ajoute que l’argumentation juridique du procureur Ocampo était souvent insuffisante. Hans-Peter, rapporte le quotidien allemand, espère que Fatou Bensouda redonnera ses lettres de noblesses à la Cour.

Rony Brauman et Hans-Peter Kaul ont-ils dit ce que beaucoup de gens pensent tout bas ? Assurément, car Luis Moreno Ocampo était devenu au fil des années, un procureur très controversé de la CPI, aux méthodes douteuses et aux réseaux opaques, n’hésitant pas à fabriquer de faux témoignages pour faire condamner les personnes inculpées.

Eric Lassale

IVOIREBUSINESS

Commentaires

toute la verite sera sue. Dieu fera justice.

Écrit par : kei lajoie | 03 juillet 2012

Les commentaires sont fermés.