topblog Ivoire blogs

19 mai 2012

Chelsea sur le toit de l'Europe

 

ligue-des-champions-chelsea-sur-le-toit-de-l-europe-263695.jpg

Chelsea est le nouveau champion d'Europe. Sur la pelouse du Bayern Munich, les Blues se sont imposés aux tirs au but face aux Bavarois, après un match serré où les deux formations ont trouvé le chemin des filets à une reprise. Didier Drogba, qui a permis aux Londoniens d'égaliser à la 88e minute, a offert un penalty aux Allemands en prolongation, avant de marquer le dernier tir au but, et d'offrir le trophée à son club. Le premier de son histoire.

C’est une séance de tirs au but qui a qualifié le Bayern Munich pour "sa" finale de Ligue des champions, c’en est une autre qui lui a été fatale lors de cette fameuse finale. Ce samedi, le club bavarois n’a pas su faire la différence contre Chelsea en 90 minutes, ni même lors de la prolongation, et en a payé les frais. On attendait un match serré, on l’a eu. Comme prévu, le Bayern Munich a la possession du ballon, mais Chelsea ne souffre pas comme cela a pu être le cas face au FC Barcelone en demi-finale. Sur une percée dans la surface, Arjen Robben met sérieusement Petr Cech à contribution une première fois, sur une frappe du gauche que le portier détourne sur son poteau en glissant légèrement. C’est ensuite l’inévitable Mario Gomez qui fait trembler les Blues à deux reprises, tandis que ces derniers n’inquiètent Manuel Neuer que sur une seule action collective, et une frappe finale de Salomon Kalou captée sans souci par l’international allemand. Sur l’ensemble de la première période, on sent que Roberto Di Matteo a bien préparé son équipe à défendre sur les ailes et bloquer les dangers Ribéry et Robben, en titularisant au milieu Kalou à droite et le jeune Ryan Bertrand à gauche pour descendre aider Bosingwa et Ashley Cole. A la pause, le score est logiquement nul et vierge, ce qui n’était plus arrivé en finale de la Ligue des champions depuis 2003, et le duel italien entre la Juventus et le Milan AC.

Le second acte repart exactement sur les mêmes bases. Quoi que Chelsea défend plus bas, et ne joue quasiment plus qu’en contre. La Bayern Munich et Franck Ribéry croient bien ouvrir le score à la 54e minute, mais le Français est signalé hors-jeu, et le but refusé. Les tentatives se multiplient sur les buts de Cech, comme les corners, mais le tout reste stérile, à cause d’une double ligne défensive des Blues presque infranchissable. Presque, parce qu’à totalement laisser le ballon au Bayern, les hommes de Di Matteo offrent trop de possibilités, et finissent par craquer. A la 83e minute, un énième centre venu de la gauche atterrit sur la tête de Thomas Müller au second poteau, et l’Allemand trompe enfin le gardien tchèque. A moins de dix minutes du coup de sifflet final, le système défensif de Chelsea atteint ses limites, et on se dirige tout droit vers un sacre à domicile de l’équipe qui a fait le jeu.

Drogba, ce héros


Mais c’était sans compter sur l’éternel Didier Drogba. Presque invisible pendant toute la rencontre, il suffit d’un ballon à l’Ivoirien, au milieu de tous sur corner, pour placer sa tête en lucarne et ne laisser aucune chance à Neuer (88e), alors que tout semblait joué. Et cette prolongation, vers laquelle on était certain de se diriger à 0-0 devant ce scenario fermé, devient une réalité. D’un match ennuyeux au possible, on passe à un véritable film à rebondissements quand à la 95e minute, Drogba héros quelques instants plus tôt prend la jambe de Ribéry dans la surface de réparation des Blues, et offre un penalty aux Bavarois. L’ancien buteur de l’OM semble à nouveau frappé par la malédiction qui pèse sur lui lors de chaque finale de grande envergure, mais son gardien stoppe la tentative de Robben, et permet aux Londoniens de garder espoir.

Après quinze minutes de folie, le reste de la prolongation, d’une période à l’autre, n’est plus qu’un chemin tout tracé vers la séance de tirs au but. Le Bayern Munich se procure bien des occasions, mais Olic, entré en jeu, et Gomez pèchent à la finition. A l’image de la rencontre dans son ensemble, la séance de tirs au but se déroule dans le sens des locaux, qui prennent immédiatement l’avantage sur la tentative ratée de Juan Manuel Mata. Après trois frappeurs de chaque côté, Munich mène 3-2, mais ne va plus marquer le moindre tir, alors qu’en face Chelsea finit fort, et comme un symbole, c’est Didier Drogba qui frappe le dernier, et offre le trophée aux Blues. Chelsea ne l’a peut-être pas complètement mérité sur ce match, mais pour Drogba, c’est une juste récompense. Les Blues de l'Ivoirien sont champions d'Europe, pour la première fois de leur histoire.

SPORT.FR

Publié dans Sport | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.