topblog Ivoire blogs

17 mai 2012

Hollande n’a pas encore changé

Francois Hollande.jpg

J’ai été réveillé ce matin par le sms d’un ami français. « François Hollande, le 7ème président de la 5ème rendra hommage à Jules Ferry dans son discours d’investiture. Pourquoi Jules Ferry ? Tu as la réponse. Car tu connais l’œuvre colonisatrice de Jules Ferry. Bonne journée ». J’avoue que je me suis réveillé malheureux. D’habitude je le rappelle pour en discuter un peu. Mais cette fois je n’ai pas eu le courage de rappeler mon ami. Je venais de publier la semaine dernière une longue citation de Georges Clemenceau dans sa virulente opposition aux thèses d’un colonialiste patenté qu’est J. Ferry. Je pouvais donc m’attendre à tout de la part de celui qui, sous la bannière du socialisme et l’humanisme remplace Nicolas Sarkozy à la présidence française, sauf un hommage appuyé à quelqu’un reconnu pour son racisme ; pour quelqu’un qui aurait eu aujourd’hui la même réflexion que Claude Guéant sur les civilisations. L’instantané de Fraternité Matin se prêtera aussi au jeu : « Quelle douche froide pour ceux des Africains qui ont applaudi la victoire du socialiste François Hollande à la présidentielle du 6 mai. Un pied-de-nez à l’Afrique et aux Africains. Dans la balance, le racisme primaire de J. Ferry, farouche partisan de l’expansion coloniale de la France qui a développé l’idée d’une hiérarchie des races, a pesé moins lourd que l’action de ce dernier en faveur de l’école républicaine » a critiqué le quotidien d’Etat ivoirien. Pour le canard pro-gouvernemental on comprend qu’il irait, à l’heure actuelle, chercher un pou sur la tête d’un chauve. Le gouvernement de Dramane Ouattara est prêt à tout pour se distraire du cataclysme que représente la chute de Nicolas Sarkozy en France. Quant à mon ami, je tiens à dire qu’il a trop vite désespéré de François Hollande. Il s’est certainement laissé prendre au jeu de ceux qui veulent déjà faire la comptabilité des erreurs de celui-ci. 
Il n’y avait pas meilleure occasion que ce discours d’investiture pour dénoncer l’erreur morale de Jules Ferry quant à sa défense du colonialisme avant de saluer honnêtement en l’homme son activisme pour la promotion de l’école. Pour un président socialiste qui veut remettre l’école sur les rails, il n’était pas moins opportun d’invoquer l’esprit tutélaire de l’éducation en France. En sus, en bonne place dans ce discours d’investiture de François Hollande, l’affirmation de ses convictions humanistes initiales avec toutes les nations. Cela faisait d’ailleurs de Jules Ferry une occurrence négligeable à cette occasion solennelle.

 

Joseph Marat

Source : Aujourd'hui : Dernière Mise à jour : 17/05/2012 

TELEDIASPORA

Les commentaires sont fermés.