topblog Ivoire blogs

15 mai 2012

Désordre dans la cité : Anne, où sont passés les bulldozers ?

Anne Ouloto.jpg

Dès la prise du pouvoir d’Etat, l’équipe gouvernementale conduite par l’ex premier Ministre, aujourd’hui président de l’Assemblée nationale, s’est immédiatement mise au travail. Au cœur de sa politique, s’est retrouvée l’opération ‘’pays propre’’.Très active sur le terrain, la ministre de la communication n’a pas mis longtemps à se mettre en évidence. Avec une armée de bulldozers en furie, les constructions anarchiques aux abords des voies des villes d’Abidjan, de Bouaké, de Yamoussoukro et de Bassam ont volé en éclats pendant près de six mois sans discontinuer. Depuis plus rien. Silence radio! Les Bulldozers d’Anne ont subitement disparu (panne d’essence ou d’argent ?)…comme ils étaient apparus. Et les constructions et autres occupations anarchiques de la voie publique ont commencé à faire leur réapparition. Un tour dans les quartiers de Yopougon, Adjamé ou encore Abobo est édifant en la matière. Mettant ainsi à nu toutes les carences d’une opération mal ficelée que cachait une politique de communication sans relâche autour des actions de ‘’Maman Bulldozers’’ ou Maman propre. Si l’opération ‘’pays propre’’ a été saluée dans ses objectifs, les maladresses observées dans sa mise en œuvre ont conduit à ce qu’il convient de qualifier à ce stade de l’opération, d’échec. Un échec dont les boucs-émissaires ont été tous trouvés par la ministre de la salubrité dans un point de presse tenu en janvier dernier, six mois après le début de l’opération, autour du thème «Opération de salubrité en Côte d’Ivoire : Bilan et perspectives ». Une rencontre au cours de laquelle Anne ouloto a pointé du doigt ‘’l’incivisme des populations et l’irresponsabilité des maires.’’ Mais bien plus que ces deux raisons évoquées par la ministre, c’est plutôt la précipitation avec laquelle elle a mené l’opération ‘’pays propre’’. Plutôt que de commencer par une politique de sensibilisation des populations avant la mise en œuvre de son programme, c’est au contraire qu’il nous a été donné d’assister. La ministre a tout simplement mis les bulldozers avant les bœufs. Elle a commencé à déguerpir sans ménagement et sans délai raisonnable des populations affamées, appauvries et encore traumatisées par le calvaire consécutif au conflit post-électoral… de surcroit, à quelques mois de la rentrée scolaire. Plongeant ainsi les petits commerçants dans le désarroi total. Ce n’est que cinq mois après le demarrage de l’opération, et face à l’hostilité des populations visées qu’elle s’est subitement souvenue de la phase de sensibilisation qui précède logiquement tout projet de cette envergure. Pire, l’attribution frauduleuse du marché pour la collecte des ordures à une société fictive a fait perdre tout crédit à maman propre vis-à-vis des populations quant au bien fondé de ses actions. Malgré tout, le chef de l’Etat qui fait de la bonne gouvernance son cheval de bataille a jugé bon de la recompenser en la bombardant porte-parole du gouvernement. Il n’y a pas meilleur exemple pour representer la mal gouvernance.

 

ROGER CARL GAMBIN

Source : l'Eléphant déchainé : Dernière Mise à jour : 15/05/2012

TELEDIASPORA

Les commentaires sont fermés.