topblog Ivoire blogs

05 mai 2012

QUEL REGARD DE LA FRANCE SUR L'AFRIQUE, SI FRANÇOIS HOLLANDE EST ÉLU LE 06 MAI 2012.

 

Dans une interview exclusive à « Afrik.com », François Hollande candidat du Parti socialiste à l’élection présidentielle française du 06 mai 2012, affirme une vision novatrice des relations entre la France et l’Afrique. Interview du 27 mars 2012.



Le candidat socialiste à l'élection présientielle du 06 mai 2012, monsieur François hollande, lors de sa conférence de presse à paris, le 09 octobre 2011


-
 William Bourdon, est conseiller en matière de droits de l’Homme de François Hollande, et, aussi un des fondateurs de « Sherpa », l’association à l’origine de l’action en justice contre plusieurs présidents africains (ndlr : Denis Sassou Nguesso du Congo, Teodoro Obiang Nguema de la Guinée équatoriale et le défunt Président gabonais Omar Bongo Ondimba) dans le cadre de l’affaire dit des « biens mal acquis » et de la «Françafrique ».

- Éva Joly, président des « Verts », et, aussi ancienne juge de l'« Affaire ELF ». Malgré qu'elle a demandé, officiellement, à ses partisans de voter Hollande au deuxième tour de l'élection présidentielle du 06 mais 2012, sans avoir demander ou négocier une contre-partie. Elle promet de s’occuper des présidents africains, dont le président congolais Sassou N'guesso, si elle est nommée « place Vendôme ».

Dans une interview au « Journal du Dimanche » du 15 avril 2012François Hollande le candidat du Parti socialiste à l’élection présidentielle 2012, a déclaré : « Je ne ferai aucun déplacement officiel en Afrique avec tel ou tel personnage controversé », en faisant référence aux intermédiaires de Nicolas Sarkozy tels Alain Carignon ou Patrick Balkany. La France serait, enfin, moins conciliante envers Les chefs d’Etats africains, dictateurs, récalcitrans, corrompus ? Extrait de l'interview ci-dessous réalisée par « Afrik.com ».


QUE FERA LA FRANCE, SUR L'AFFAIRE DES BIENS MAL ACQUIS ?

« Si je suis élu président de la République, je serai le garant de l’indépendance de la justice. Je prends donc l’engagement de ne jamais faire obstruction à des affaires judiciaires en cours. Je crois aussi dans les vertus de la transparence. C’est pour moi un gage de modernité et de démocratie. C’est pourquoi je me réjouis de la campagne + Publiez ce que vous payez +, mais aussi de l’Initiative sur la transparence des industries extractives + et des projets visant à ce que les grandes entreprises publient leurs comptes détaillés par pays. L’opacité des flux financiers, en Afrique comme en Europe, est à l’origine de pertes fiscales importantes pour nos deux continents. Nous devons mieux réguler l’activité des multinationales afin de nous assurer qu’elles respectent bien la législation fiscale de chaque pays, mais aussi que les fonds versés à tel ou tel Etat atteignent bien les caisses du trésor national ».


QUE PENSEZ-VOUS DE LA FRANÇAFRIQUE ?

« Je crois en effet, comme beaucoup d’Africains, que la + Françafrique + doit disparaître. Je m’engage par exemple à ce que disparaissent les fameuses + officines +, et à n’avoir qu’une seule politique, confiée à notre diplomatie et seulement à celle-ci. Il me semble aussi que la France doit travailler davantage avec l’Union africaine, en particulier pour la résolution des conflits armés ou des crises politiques. Nous devons donc renforcer notre partenariat avec l’+ UA +, mais aussi avec les organisations sous-régionales, dont la légitimité est précieuse lorsqu’une intervention devient nécessaire. En matière de migrations, il est évident que le quinquennat qui s’achève a nui à l’image de la France, par une politique des visas souvent humiliante, des situations traitées aléatoirement, des droits rognés. Redorer l’image de la France passera donc aussi par une nouvelle politique migratoire, ferme contre l’immigration irrégulière mais juste et sécurisante pour l’immigration légale. En ce qui concerne l’immigration économique, j’ai proposé qu’un débat parlementaire permette de définir les orientations liées aux besoins de notre économie, après concertation avec les acteurs concernés. En outre, les étudiants étrangers constituent une chance et je rejette totalement le principe de la circulaire du ministre de l’Intérieur, qui vise à rejeter ces forces vives. Les étudiants étrangers sont, pourtant, les meilleurs ambassadeurs de la France dans le monde. La France doit attirer et accueillir les talents. Je retirerai donc cette circulaire ».


PENSEZ-VOUS QUE « L'HOMME AFRICAIN EST ENTRÉ DANS L'HISTOIRE ? »

L’histoire de l’Humanité a commencé en Afrique. Le tristement célèbre, >>  « DISCOURS DE DAKAR », auquel vous faites référence, révèle de terribles préjugés. Je souhaite de mon côté que nous nous tournions résolument vers le 21e siècle et dépassions les clichés d’antan. L’Afrique mérite mieux que cela.


MEETING DE CONFIANCE DE FRANÇOIS HOLLANDE À BERCY

Le dimanche 29 avril 2012François Hollande fait salle comble à Bercy, « C'est le meeting de la confiance », avait résumé le député socialiste Claude Bartolone avant le début de ce grand rassemblement auquel assistaient notamment les écologistes Eva JolyCécile DuflotJean-Vincent Placé mais aussi Corinne Lepage. « La ferveur était telle que François n'était pas pressé de partir », a résumé le maire de ParisBertrand Delanoë, présent au côté de toute la famille socialiste, de Ségolène Royal à Lionel Jospin, deRobert Badinter à Martine Aubry...

Dans un discours ponctué de « François président ! » et d'applaudissements, le député de Corrèze a repris tous ses thèmes fondamentaux: rassemblement, République, laïcité, école, jeunesse, égalité ... « Je veux que le 06 mai 2012 soit une bonne nouvelle pour les démocrates et une terrible nouvelle pour les dictateurs», a-t-il lancé.

NERRATI

 

Les commentaires sont fermés.