topblog Ivoire blogs

04 mai 2012

Menace d’un mandat d’arrêt: Blé Goudé au Procureur Ocampo : « Je suis prêt à affronter la justice »

Ble-Goude main.jpg

Charles Blé Goudé, le leader du Congrès de la jeunesse panafricaine et des patriotes (Cojep), qui aurait trouvé refuge à Tema, au Ghana voisin après la chute de Laurent Gbagbo, le 11 avril 2011, s’est dit prêt, dans un courrier adressé au procureur d’Abidjan, par les soins de son avocat, à affronter la justice, y compris celle de la Cpi.
Maître Nick Kaufman,  auteur du courrier dont ampliation doit être faite au procureur de la Cpi, Luis Ocampo,  au nom de son client Blé Goudé, demande au procureur général de la Côte d’Ivoire, Simplice Koffi Kouadio, de lui préciser ses intentions et de lui adresser « tout mandat d’arrêt que vous avez préparé » à l’encontre de Charles Blé Goudé. Ce courrier a été adressé  le 1er mai 2012, aux autorités judiciaires ivoiriennes, qui font peser l'épée de Damoclès d’un mandat d’arrêt  international à son encontre qui devrait être émis dans les prochains jours.  « Des rumeurs persistantes à Abidjan font état d’une inculpation prochaine du chef des Jeunes Patriotes – par la justice ivoirienne – pour crimes contre l’humanité » souligne le site qui rapporte l’information.

Dans ce courrier,  l’avocat du chef des Jeunes patriotes, demande aussi à Koffi Kouadio « de préciser si le Bureau du Procureur de La Haye (Luis Moreno Ocampo) a pris contact avec les autorités ivoiriennes en vue de solliciter la remise de mon client à la Cour pénale internationale, et le cas échéant, si votre bureau a l’intention de donner son assentiment à sa mise en accusation par cette institution ».  En clair, Blé Goudé veut savoir si oui ou nom son nom figure sur la liste des personnes à traduire devant la Cpi étant donné qu’il fait partie des cibles du procureur de la Cpi. Pendant la crise en Côte d’Ivoire, entre décembre 2010 et avril 2011, Luis Moreno Ocampo avait menacé de poursuivre le chef des Jeunes patriotes s’il ne cessait pas ses exactions. Jusqu’ici, seul le mandat d’arrêt délivré le 23 novembre 2011 contre l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, a été rendu public. Pour maître Kaufman, Charles Blé Goudé « a légalement et pacifiquement servi le peuple de Côte d’Ivoire. Pour ceux qui nient cela, ajoute-il dans un communiqué, M. Blé Goudé est prêt à affronter n’importe quel tribunal équitable devant lequel une procédure régulière peut-être garantie et où sa sécurité physique peut être assurée ». On le voit, la position de Blé Goudé, clairement exprimée par son avocat, est sans équivoque. Il est prêt à affronter «  n’importe quel tribunal équitable », en particulier, celui de la Cpi où il pourrait être traduit, si un mandat d’arrêt international venait à être émis à son encontre.  Selon l’hebdomadaire Jeune Afrique de cette semaine, Charles Blé Goudé se trouve actuellement à Tema, au Ghana.

                                          

Armand B. DEPEYLA

TELEDIASPORA

Les commentaires sont fermés.