topblog Ivoire blogs

30 mars 2012

Coup d’état au Mali – l’Onu craint des troubles en Côte d’Ivoire

 

rebelle mali.jpg

Frontières Côte d’Ivoire-Mali-Libéria / Risques de contamination : L’ONUCI boucle tout

 

L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a renforcé ses patrouilles terrestres et aériennes à la frontière ivoiro-malienne suite au coup d’Etat survenu le 22 mars au Mali, a annoncé jeudi le porte-parole de l’ONUCI, Hamadoun Touré. Pour l’instant, la situation est sous contrôle et le flux des personnes et des biens est normal, a-t-il indiqué lors du point de presse hebdomadaire de l’ONUCI, ajoutant que la surveillance demeurait et que la vigilance serait de mise jusqu’à nouvel ordre.

M. Touré a rappelé la participation du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest, Saïd Djinnit, aux travaux du sommet extraordinaire de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur la situation au Mali. « La présence d’un représentant de l’ONU à la réunion d’Abidjan signifie que nous suivons attentivement la situation », a-t-il dit.

Faisant le point hebdomadaire des activités de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire, Hamadoun Touré, porte-parole du représentant spécial de Ban Ki-Moon, a fait des précisions sur la sécurisation des frontières ivoiriennes, principalement au niveau du Mali et du Libéria. On craint en ces points, un regain de la violence dû à la crise qui secoue le Mali voisin. Interrogé sur la question, Hamadoun Touré a rassuré en ces termes : «L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a renforcé ses patrouilles terrestres et aériennes à la frontière ivoiro-malienne, suite au coup d’état survenu le 22 mars au Mali. Pour l’instant, la situation est sous contrôle et le flux en ce qui concerne la circulation des personnes et des biens est normal. Cela dit, la surveillance demeure et la vigilance sera de mise jusqu’à nouvel ordre». Selon le porte-parole du représentant des Nations Unies en Côte d’Ivoire, dans le cadre des opérations militaires et dans l’exécution de leur mandat de protection des populations, les contingents de l’ONUCI ont effectué 1556 patrouilles terrestres et aériennes au cours de la semaine écoulée et poursuivi leurs patrouilles à la frontière ivoiro-libérienne pour contribuer à l’amélioration de la situation sécuritaire dans tout le pays. En plus des opérations de patrouilles, Hamadoun Touré a fait le point des actions menées par les différents bataillons de la Force de l’ONUCI en faveur des populations ivoiriennes, tant sur le plan humanitaire que de l’effort de collecte d’armes, toujours dans la dynamique de la consolidation de la paix. Des soins ont été donnés à 2721 patients sur l’ensemble du territoire ivoirien et plus de 77 000 litres d’eau potable ont été distribués. «Au chapitre du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réintégration (DDR), de nouvelles opérations de remise d’armes volontaire menées par la Commission Nationale de lutte contre la prolifération illicite des armes légères et de petit calibre (ComNat-ALPC) avec le soutien de l’ONUCI se dérouleront les 3 et 4 avril au Foyer des Jeunes d’Attécoubé et les 5 et 6 avril à la mairie d’Abobo. La semaine dernière, ces opérations avaient eu lieu à Yopougon et à Yamoussoukro», a-t-il annoncé.

HK et le bureau de l’ONUCI

CONNECTIONIVOIRIENNE

 

Les commentaires sont fermés.