topblog Ivoire blogs

27 mars 2012

Depuis hier, Chuken Pat mis aux arrêts : Ce qu`on lui reproche

Chuken Pat.gif

Le célèbre artiste humoriste Yao Patrick, connu sous le pseudonyme de Chuken Pat (48 ans), également élément de la Marine nationale a été mis aux arrêts, en compagnie de deux autres éléments du même corps. Il s'agit du maître principal Tiessé Bi Kouamé et du premier maître Botro Djédjé. Leur arrestation s'est déroulée dans la matinée du lundi 26 mars 2012, au sein de la base annexe de la Marine au Plateau, pendant qu'ils étaient sous le drapeau pour le ''salut aux couleurs''. Chuken Pat et ces compagnons d’infortune ont aussitôt été conduits à la Brigade de recherche avant d'être transférés à la Mama où ils ont été auditionnés avant d'être écroués. Que leur reproche-t-on? Ange Kessy, le Commissaire du gouvernement que nous avons joint à travers son assistante, a confirmé cette information sans toutefois donner de précision. Si jusqu'à hier, aucune charge ne leur a pas été officiellement signifiée, une source proche du dossier indique tout de même que l'arrestation de ces soldats est liée à leur «zèle à vouloir défendre, coûte-que-coûte, le pouvoir illégitime de Laurent Gbagbo, lors de la crise post-électorale, alors que celui-ci avait perdu les élections». Puis, notre interlocuteur de rappeler qu'au lendemain de l'opération ''libération des médias d'Etat'', lancée le jeudi 16 décembre 2010, par Soro Guillaume, Premier ministre d'alors, visant à installer Brou Aka Pascal dans ses fonctions de Dg de la Rti (Radiodiffusion télévision ivoirienne), Chuken Pat avait été aperçu sur les antennes de la Première chaîne de la Télévision nationale, ''déterminé à combattre les rebelles''. Le soldat-humoriste, faut-il le révéler, dont le salaire est suspendu depuis 8 mois, menait également des actions auprès de ses supérieurs pour le rétablissement de sa solde lorsqu'il a été arrêté. Ces trois éléments de la Marine nationale étaient toujours en détention à la Mama, lorsque nous mettions l'information sous presse.

 


Claude Dassé

ABIDJANDIRECT

Commentaires

Une persécution qui ne dit pas son nom! Pauvre CI

Écrit par : grace | 27 mars 2012

Les commentaires sont fermés.