topblog Ivoire blogs

23 mars 2012

La CEDEAO exhorte les putschistes maliens à remettre le pouvoir

logo_cedeao.jpgLa Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a exhorté les putschistes maliens, qui ont annoncé le renversement du gouvernement dans les premières heures de jeudi et son remplacement par une junte militaire d'officiers subalternes, à remettre immédiatement le pouvoir au gouvernement légitime du Mali.

Selon un communiqué publié par la commission dans la nuit de jeudi à vendredi, l'usurpation du pouvoir d'un gouvernement démocratiquement élu, en particulier un mois avant les élections présidentielles, est totalement inacceptable.

Le communiqué a décrit l'action de la junte militaire dans le pays comme en totale contradiction avec les dispositions du Protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance, et a affirmé que ce coup d'Etat compromettait sérieusement les avancées laborieuses faites par la CEDEAO au cours des deux dernières décennies en vue de consolider la culture démocratique et la primauté du droit dans la région.

Par cet acte anticonstitutionnel, la junte s'est automatiquement isolée et retranchée de la Communauté, a ajouté le communiqué.

"La Commission tient à rappeler à l'armée qu'elle est responsable de la vie et de la sécurité du président, des membres de son gouvernement et de la population, ainsi que du respect des institutions de l'Etat", a indiqué le communiqué.

La Commission a par ailleurs mis en garde les rebelles qui opèrent dans le nord du Mali, les exhortant à ne pas profiter de la situation pour se livrer à des atrocités ou pour s'emparer de territoires dans le nord, et a également appelé toutes les autres milices armées du nord du pays à observer un cessez-le-feu et à déposer les armes.

Kadr Désir Oudraogo, président de la Commission, s'est mis en contact avec Alassane Dramane Ouattara, président de l'Autorité des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO, afin de prendre des mesures d'urgence destinées à assurer un rétablissement rapide de l'ordre constitutionnel au Mali, a conclu le communiqué.

 

Xinhua

http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=6345

Les commentaires sont fermés.