topblog Ivoire blogs

22 mars 2012

Wade se fait menaçant et prédit le chaos s'il n'est pas réélu

abdoulaye-wade.jpg

A quatre jours du vote du second tour de la présidentielle prévu ce dimanche, le candidat de la coalition Fal 2012 se fait menaçant en prédisant le chaos s’il n’est pas réélu. Abdoulaye Wade prédit une paralysie financière du Sénégal, le non paiement des fonctionnaires sans oublier une économie à genoux si toutefois les Sénégalais ne le reconduisent pas à la tête du Sénégal.

Plus le jour du vote du second tour du scrutin présidentiel approche, plus le candidat de la coalition Fal 2012 se radicalise et se fait de plus en plus menaçant. Après avoir déclaré être « le seul homme capable de terminer ses chantiers », Abdoulaye Wade a affirmé hier être « le seul à pouvoir sauver la situation financière » pas trop reluisante du Sénégal. « Si quelqu’un d’autre prend le pouvoir, deux mois après ce sera la grève des fonctionnaires qui ne seront pas payés », menace le Président sortant.

L’adversaire de Macky Sall à la bataille finale de dimanche prochain multiplie de plus en plus ses menaces quant à sa non réélection au soir du 25 mars allant même jusqu’à accuser l’opposition Sénégalaise, plus spécifiquement le M23 d’être à l’origine de la situation financière précaire que vit le Sénégal. « La campagne menée contre moi a créé une situation qui a chassé les capitaux, ceux qui avaient investi dans le pays se sont retirés », a-t-il dit face aux cadres libéraux qu’il recevait au palais jusque tard dans la soirée. A l’image d’un maître chanteur, Abdoulaye Wade a demandé aux Sénégalais de le maintenir à la tête du pays car « il sait comment faire revenir les investisseurs et renflouer les caisses de l’Etat.»

Profitant de son temps d’antenne sur la Rts hier, le Secrétaire Général du Parti Démocratique Sénégalais a tenu à « mettre en garde contre le risque de sa non réélection», se faisant même prédicateur. Abdoulaye Wade avertit sur l’éventualité d’une grève générale dans la mesure où « un président autre que lui ne pourrait pas faire face à la situation.»

Hawa LY

 

CAMEROONVOICE

Les commentaires sont fermés.