topblog Ivoire blogs

13 mars 2012

Mise en place de la nouvelle Assemblée nationale : Pourquoi Mamadou koulibaly fait la cour au pouvoir.

L’ex-président de la  9è législature, le Pr Mamadou Koulibaly, était hier lundi 12 mars à Yamoussoukro pour assister à la mise en place de la 10è législature doublée de l’élection de Guillaume Soro qui va donc présider aux destinées de la prestigieuse Institution qu’est l’Assemblée nationale. Interrogé par un confrère de la place sur les raisons qui ont poussé  Koulibaly à se rendre dans la capitale politique à l’occasion de la cérémonie de la mise en place de l’assemblée nationale, l’ex no2 du régime de Laurent Gbagbo reste évasif en tentant de justifier l’injustifiable« C’est un devoir pour moi d’y être en tant que président sortant de l’assemblée nationale, et citoyen respectueux des dispositions de la Constitution de la République de côte d’Ivoire ».

En effet, si Koulibaly pense être dans son bon droit en se rendant à Yamoussoukro en tant que président sortant de cette Institution, il n’est pas juste de dire que sa présence dans cette ville de Yamoussoukro obéit à d’autres raisons objectives. Or, c’est ce que tente de faire croire Mamadou koulibaly lorsque qu’il explique qu’il « y a été pour montrer en quoi et pourquoi l’Assemblée nationale est restée loyale à la Constitution depuis 2000. J’y vais pour m’assurer que nous prendrons enfin la route de l’entrée dans l’Etat de droit et celle de la rupture d’avec l’Etat d’exception qui a vu le jour depuis 2003 avec les accords de Marcoussis qui ont été la source des viols de toutes sortes de notre loi fondamentale ». Voilà ce que dit koulibaly en si peu de temps. Une chose et son contraire. Il dit avoir été à Yamoussoukro pour montrer la loyauté de l’Institution qu’il présidait, mais en même temps, Mamadou koulibaly ne se gène pas de dire que depuis le fonctionnement de cette Institution en tant que contre pouvoir, la Constitution ivoirienne a été violée depuis les accords de Marcoussis. La première question qu’on est tenté de poser à Koulibaly, c’est de savoir s’il est honnête avec lui-même ?

Koulibaly ne s’est-il pas rendu à Yamoussoukro pour légitimer un parlement dont l’existence n’obéit à aucun principe de la loi fondamentale. Guillaume Soro  n’a-t-il pas été imposé comme président par Ouattara alors que rien ne justifiait cette instruction de l’exécutif dans le législatif ? Ouattara, à en croire Amadou Soumahoro, secrétaire général du RDR, s’est personnellement investi pour que Soro soit élu à la tête de l’Assemblée nationale.

Marth Agoh, ex-première vice présidente de la défunte législature ne s’est pas embarrassé de fioriture pour qualifier l’acte de Mamadou Koulibaly d’infanticide. Expliquant que Koulibaly a été le premier à violer la loi en mettant fin de façon unilatérale, au fonctionnement de l’Institution. C’est le même qui a mis fin au payement des salaires des députés. C’est encore Mamdou koulibaly qui, ajoute Agoh Marth qui s’est rallié à Ouattara pour créer un Etat manchot en empêchant l’ouverture de la première cession extraordinaire de l’Assemblée nationale. En affirmant que la mise en place de cette 10è législature à Yamoussoukro, consacre définitivement la fin de l’Etat d’exception, Koulibaly Mamadou achève de dévoiler ses ambitions démesurées qui, certainement le conduiront tout droit vers la porte d’entrée dans le nouveau gouvernement. Sait-on jamais !

Simplice Zahui

ABIDJANDIRECT

Les commentaires sont fermés.