topblog Ivoire blogs

09 mars 2012

Insécurité à Abidjan - 6 éléments Frci arrêtés pour enlèvement

frci.gif

Bationo Yenati Justin, entrepreneur à la cité immobilière Amaos, ex- Ciad promo, revient de loin. Dans la nuit du 28 au 29 février dernier, aux alentours de 22h30mn, il a été enlevé par 6 éléments armés des Frci. « Il était à bord de son véhicule de marque Toyota Rav4 de couleur bleue quand il a été intercepté à l’entrée de la cité et copieusement battu par ses ravisseurs parce qu’il refusait d’être embarqué de force», a révélé l’un des proches de Bationo Yenati.

 

Puis, poursuit-il, l’infortuné a été conduit vers une destination inconnue. «C’est bien plus tard que nous avons appris qu’il se trouve à Anyama chez un féticheur qui habite derrière le cimetière, juste après les rails où ils ont failli le tuer et de là, ils l’ont conduit à la caserne de la Bae de Yopougon», fait-il remarquer. Les plaintes et les recherches entreprises ça et là par ses parents ont permis à la police militaire de mettre la main sur ses agresseurs, en l’occurrence 6 éléments des Frci. A en croire les proches de Bationo, le chef de file de ces individus répondrait au nom de Soro, mais il n’a pas révélé l’identité des autres éléments des Frci. Pour les proches de Bationo, c’est Babily Dembélé, promoteur de l’ex-société immobilière Ciad promo, qui serait le commanditaire de cet enlèvement. Car ils soutiennent que c’est avec la voiture de celui-ci que ces hommes armés ont mené leur opération. Certaines sources soutiennent que Babily Dembélé serait en train d’exercer de fortes pressions pour faire libérer les 6 éléments des Frci. Raison pour laquelle, Bationo Yenati aurait lui-même saisi l’Onuci et les autorités ivoiriennes afin que la lumière soit faite sur cet enlèvement suivi d’agression. Surtout que ses proches indiquent qu’il a déjà, à deux reprises, échappé à un autre rapt. 

Vincent Deh


source : 

Les commentaires sont fermés.