topblog Ivoire blogs

06 mars 2012

CPI: Avant l’audience du 18 juin, Gbagbo convoque tous ses avocats

Laurent Gbagbo lors de son audience du 05 décembre 2011.

Détenu illégalement à la Cpi (La Haye), depuis le 29 novembre 2011, le Président Laurent Gbagbo comparaîtra, pour la deuxième fois, devant la Cour pénale internationale, le 18 juin prochain, dans le cadre de l’audience dite de confirmation des charges. Avant ce rendez-vous important, l’équipe de défense de Gbagbo se retrouvera dans quelques jours, selon des sources concordantes, à Paris (France) puis au Pays-Bas pour des réunions de synthèse entre avocats. Mais également avec leur client, Laurent Gbagbo, à la prison de Scheveningen à La Haye. Ces rencontres «au sommet » seraient, à la fois, voulues par le Président Gbagbo et l’équipe de défense dirigée conjointement par Me Emmanuel Altit, avocat principal de la défense de Gbagbo devant la Cpi, ainsi que Me Géraldine Odéhouri Brou, Conseiller juridique et Coordonnatrice des actions des avocats du Président Gbagbo. Outre ces deux avocats, l’équipe de défense de Gbagbo comprend d’autres avocats européens, anglais et africains dont Me Barouan Likagnéné Agathe (avocat au barreau de Côte d’Ivoire inscrite sur la liste des conseils de la Cpi), Me Lucie Bourthoumieux ( avocat au barreau de Paris), Me David Hooper (avocat anglais), Me Dako Zahui Toussaint (avocat au barreau de Côte d’Ivoire, Assistant juridique), Me Gbougnon Jean Serges (avocat au barreau de Côte d’Ivoire, Assistant juridique), Me Dirabou N’Caillou Mathurin (avocat au barreau de Côte d’Ivoire) et Jennifer Naouri (Case Manager). D’autres spécialistes du droit international et des enquêteurs font partie de l’équipe de défense. Toutes ces personnes se trouvent engagées dans le combat épique que mène le Président Gbagbo pour le triomphe de la vérité relativement à la crise politico-militaire en Côte d’Ivoire depuis l’éclatement, en septembre 2002, de la rébellion armée pro-Ouattara soutenue par la France.

Didier Depry
didierdepri@yahoo.fr

IVOIREBUSINESS

Les commentaires sont fermés.