topblog Ivoire blogs

02 mars 2012

La révolution togolaise semble (enfin !) s'acheminer vers son dénouement

« Ça suffit ! Sauvons le Togo ! »
(Slogan de la gigantesque marche de Loméens le 11 février 2012).

Tout d’abord que devons-nous entendre par révolution ? Dans les présentes lignes, l’auteur entend par révolution le renversement, la désintégration radicale, totale, à 360°, d’un régime politico-social néfaste qui n’a que trop duré. Ici, la révolution n’est nullement synonyme de la mise en fonction de la guillotine… comme en 1789/1794 au pays de Maximilien Marie-Isidore de Robespierre. Une révolution politico-sociale peut très bien s’opérer sans l’intervention de quelques armes matérielles … que ce soient.

Ainsi donc la caractéristique fondamentale d’une révolution est la substitution radicale d’un régime nouveau, plus progressiste, à un autre qui a fait son temps, qui est radicalement vomi par le peuple concerné. La révolution est avant tout l’œuvre du peuple, par le peuple, pour le peuple. Dans cet ordre d’idées, nous pouvons conjecturer que la Révolution togolaise a démarré le 05 octobre 1990. Et, depuis lors, elle aura connu des fortunes plus ou moins aléatoires, plus ou moins douloureuses. Oui ! Pendant presque vingt-deux ans, le Peuple togolais a intensément espéré s’échapper des griffes vénéneuses de l’oligarchie militaro-dictatoriale du clan gnassingbéen. Hélas, à chaque tournant décisif de son combat d’auto-libération, ce Peuple a vu ses espoirs s’évanouir. Á l’instar d’une bulle de savon.

Ici n’est pas le lieu de ressasser les causes et/ou les raisons d’un tel état de choses. Nous pouvons cependant les synthétiser en deux mots : l’adossement mordicus de ladite oligarchie à une armada prétorienne et pléthorique, d’une part, et les haïssables turpitudes d’une classe de lettrés-acculturés, de girouettes notoirement égocentriques, hautement alimentaires, bassement … ambitieuses.

Mais voici que depuis la parodie d’élection présidentielle du 04 mars 2010, et avec la naissance du FRAC (Front Républicain pour l’Alternance et le Changement) et de l’ANC (Alliance Nationale pour le Changement), le Peuple togolais a adopté une stratégie déterminée de défiance politique, c’est-à-dire de résistance civile résolue – qui commence à offrir ses fruits.

Et nous voyons que ce Peuple ne veut plus être gouverné comme par le passé, et que ses gouvernants n’arrivent plus à le régenter comme par le passé. Or, c’est précisément lorsque ces deux conditions sont remplies, selon le grand stratège bolchéviste Vladimir Ilitch Lénine, qu’une révolution peut triompher.

En effet, depuis le dernier trimestre de l’année 2011, les multiformes secousses socio-politiques qui ébranlent les fondations-mêmes du régime suranné du RPT (Rassemblement du Peuple Togolais), du sud au nord …, de l’est à l’ouest, d’un côté, la progressive synergie de toutes les forces vives anti-despotisme obscur de la Terre de nos Aïeux , de l’autre, attestent à merveille que la Révolution togolaise semble être proche de sa vitesse de croisière, pour ne pas dire de son heureux dénouement. Enfin !

Oui ! S’il est vrai, qu’à partir du 05 octobre 1990, nous aurons devancé certains … pays dans la praxis révolutionnaire, il est également exact qu’au jour d’aujourd’hui, ces pays se trouvent en position de nous inspirer, à leur tour, en la matière …

Peuple Togolais ! En avant ! Ça suffit ! Par ta foi, ton courage et tes sacrifices … sauvons le Togo avant qu’il ne soit trop tard !

ABLODÉ ! ABLODÉ ! ABLODÉ NOGO !

Lomé, le 18 Février 2012
Godwin Tété

LYNXTOGO

Les commentaires sont fermés.