topblog Ivoire blogs

02 mars 2012

Et Encore des morts !! : Un soldat FRCI tire et fait quatre morts à Séguéla. La ville paralysée. La population exige le départ des FRCI

Soldat FRCI tenant en joug des civils aux mains nues.

Hier jeudi 1er mars, pendant que nous en étions encore à évoquer le cas d’une jeune d’Abobo abattu par les Frci comme un chien, d’une balle dans le dos pour 600 Fcfa, la ville de Séguéla se soulevait pour les mêmes raisons : L’assassinat par un soldat FRCI de quatre civils (Un peulh, un adulte, un jeune homme et un élève), dans la nuit du mercredi 29 février 2012.

Les élèves, comme un seul homme, ont exigé le départ immédiat de ces derniers de la ville.
Les faits ont été commis par un soldat FRCI qui selon une source jointe sur place, aurait la gâchette facile du fait de troubles mentaux.
Le théâtre des faits est le quartier Bakayoko vers la grande mosquée de Séguéla, mercredi nuit à la sortie d’un restaurant.
La question qui brûle les lèvres des habitants est ‘’Comment peut-on laisser une arme entre les mains d’un soldat qui est atteint de troubles mentaux?’’.

Selon cette source, le soldat Frci, atteint de troubles mentaux aurait fait feu avec son arme sur des civils au sortir d’un restaurant où il se bagarrait avec des jeunes élèves qu’il tentait d’agresser.

Pour avoir le dessus, il serait allé prendre deux Kalachnikov pour revenir sur les lieux de la bagarre. Ses bagarreurs ne l’ayant pas attendu, il s’est mis à tirer à bout portant sur des jeunes qui étaient regroupés à l’occasion d’un baptême qui devait avoir lieu le lendemain.
Après son carnage, il a pris la clé des champs en direction du camp militaire situé à quelques kilomètres de là.
Toute la ville serait à sa recherche, car en plus des morts, il aurait fait plusieurs blessés graves. Aux dernières nouvelles, ce FRCI indigne aurait été arrêté.
Nous y reviendrons.

Eric Lassale

IVOIREBUSINESS

Les commentaires sont fermés.