topblog Ivoire blogs

19 février 2012

Dakar s'embrase

emeutes-dakar.jpeg

Reprises des échauffourées à Dakar entre policiers et manifestants

Des échauffourées notées vendredi jusque tard dans la nuit à Dakar entre policiers et manifestants de l'opposition, ont repris ce samedi, après-midi, alors que les militaires et paramilitaires eux sont aux urnes pour le scrutin présidentiel du 26 février.

Les manifestations sont survenues ces derniers jours au centre- ville de Dakar, après le refus des policiers de laisser manifester des candidats de l'opposition à l'élection présidentielle, réunis au sein du mouvement du 23 juin (M23), regroupant des Partis de l’opposition et associations de la société civile.

Le M23 a multiplié ces derniers temps, ses actions pour exiger le retrait de la candidature du chef de l'Etat sortant Abdoulaye Wade, qui veut à 86 ans, briguer un troisième mandat.

Des candidats à l'élection présidentielle dont l'ancien Premier ministre Idrissa Seck, les anciens ministres des Affaires étrangères Ibrahima Fall et Cheikh Tidiane Gadio ainsi que le député-maire de Saint-Louis (nord du pays) se sont rendus à la Place de l'Indépendance, non loin du Palais présidentielle, où ils ont été repoussés par les policiers à coups de grenades lacrymogène.

Parmi les manifestants qui scandaient: ''Libérez le peuple. Libérez le peuple'' et des slogans hostiles au régime en place, plusieurs ont été blessés et évacués vers les districts sanitaires de la capitale sénégalaise.

Les commerçants établis aux différents marchés et points de ventes du centre-ville de la capitale sénégalaise ont été contraints de fermer leurs boutiques.

Des manifestations ont éclaté également vendredi soir dans d’autres villes de l'intérieur du pays dont Tivaouane (centre-nord), où une mairie a été saccagée et un jeune homme tué à Kaolack (centre).

 

 

CAMEROONVOICE

Les commentaires sont fermés.