topblog Ivoire blogs

12 février 2012

Il y a 20 ans, Ouattara tentait de tuer la démocratie: Les militants Fpi des Etats-Unis s’en souviennent

 

alassane en 1992.jpgLe 18 février 1992, Alassane Dramane Ouattara, alors Premier ministre de Félix Houphouët Boigny, imposé par les bailleurs de fonds, faisait incarcérer Laurent Gbagbo, son épouse, Simone Gbagbo ; son fils, Michel Gbagbo ainsi que plusieurs responsables syndicaux et de l’opposition. 20 ans après, l’histoire se répète. Gbagbo est à nouveau en prison, cette fois-ci à la Cpi (La Haye), par le fait du même Ouattara. Son épouse, Simone Gbagbo, et son fils aîné, Michel Gbagbo, ainsi que de nombreux cadres de son parti (Le Fpi), sont détenus dans les géôles du régime Ouattara. Le bourreau n’a donc pas renoncé à ses pratiques. C'est le même Alassane Ouattara, imposé à la tête de la Côte d'Ivoire par la France, qui s’active à assassiner la démocratie. La commémoration de ce triste événement se déroulera, le 18 février prochain, aux Etats-Unis, à l’initiative de la fédération Fpi des Usa et des organisations patriotiques. C’est à New York James Varick Community Center 151-7 west 136th street Ny Ny 10030, à l’avenue 7 à Harlem que se tiendra de 14h à 20 h (heures locales), cette cérémonie placée sous le parrainage du docteur Pascal Kokora, ex-Conseiller spécial du Président Gbagbo. Les manifestations conduites par le représentant Fpi par intérim, Kouakou Sékré, prévoient une projection de film retraçant ces événements et une conférence sur le thème «la liberté des droits de l'homme en Côte d'Ivoire.» La célébration de l’événement se fera dans la douleur et l’émotion. D’autant que les cœurs seront inévitablement tournés vers La Haye (Hollande) où se trouve incarcéré injustement celui qui, toute sa vie, a lutté pour obtenir tous les acquis démocratiques qui font la fierté de la Côte d'Ivoire. Il s’agit notamment de l'instauration du multipartisme, de la Commission électorale indépendante, du bulletin unique, du financement des partis politiques, de la dépénalisation des délits de presse, du vote à 18 ans etc.

Source : Notre voie : Dernière Mise à jour : 11/02/2012

TELEDIASPORA

 

Les commentaires sont fermés.