topblog Ivoire blogs

10 février 2012

Détenu illégalement. L'état de santé de Michel Gbagbo se dégrade

 

Le régime Ouattara ne dispose pas encore du moindre élément qui justifie la détention de Michel Gbagbo, loin de ses frères et soeurs libérés après leur passage à l’hôtel du Golf, ancien quartier général de l’actuel chef d’Etat.

Michel_Gbagbo.jpgEt depuis qu’il est maintenu dans les fers par les hommes d’Alassane Ouattara, Michel Gbagbo et ses codétenus subissent des traitements dégradants. En témoigne une vidéo qui a fait le buzz à travers les réseaux sociaux. Michel Gbagbo, le Premier ministre Pascal Affi N’Guessan, Serges Boguhet… contraints d’exécuter des «pompes» sous le regard approbateur d’un (ex) chef rebelle, Morou Ouattara. Cette même volonté de torturer subsiste encore par la privation de soins appropriés à l’endroit des détenus dont certains ont subi le choc du bombardement, de l’arrestation et du transfèrement au nord.

Michel Gbagbo, selon des indiscrétions parvenues au Nouveau Courrier, en plus d’avoir été diminué par les conditions de détention, commence à avoir de véritables problèmes d’yeux. Il est su de tous ceux qui l’ont connu que le fils aîné du président Gbagbo a toujours porté des verres correcteurs du fait d’une myopie qu’il traîne depuis plusieurs années. C’est un défaut de vision dû à un cristallin trop souple. Michel Gbagbo voit mal de loin mais bien de près. Et cette déformation de la rétine fait que le fils du président, quand il était encore libre de ses mouvements, pouvait se faire régulièrement consulter pas un médecin pour ne pas voir son état de santé empirer. Depuis qu’il est détenu à la maison d’arrêt de Bouna, Michel Gbagbo n’a pas encore eu l’occasion de faire examiner ses yeux par un ophtalmologue.

Son maintien en détention est tellement injustifié que des leaders politiques étrangers interviennent dans le débat pour sa relaxe pure et simple. Jean-Luc Mélenchon estime qu’il faut libérer sans condition Michel Gbagbo détenu pour sa «filiation avec son père Laurent Gbagbo»«Qu’on relâche le fils de Laurent Gbagbo qui est un de nos compatriotes, un franco-ivoirien et qui est détenu sans aucune raison légale, simplement du fait de son nom et de sa filiation avec son père M. Gbagbo détenu en prison. J’estime que la France s’honorerait en intervenant pour qu’il soit libéré», a déclaré le candidat à l’élection présidentielle française d’avril prochain.

Gilles Naismon

CAMEROONVOICE

 

Les commentaires sont fermés.