topblog Ivoire blogs

10 février 2012

AVANT L’OUVERTURE DE SON PROCES A LA HAYE Des intellectuels africains et français se mobilisent pour Gbagbo : Voici d’où partiront leurs actions

Laurent Gbagbo.gifC’est la veillée d’armes chez les pro-Gbagbo, avant l’ouverture de son procès à La Haye. L’ancien chef de l’État ivoirien comparaît pour la deuxième fois devant les juges de la Cour Pénale Internationale (CPI), le lundi 18 juin 2012. Cette audience, dite de confirmation des charges, durera 10 jours (jusqu’au 28 juin). Elle devra déterminer si les allégations de crimes contre l’humanité formulées par le Procureur de la CPI, Luis Moreno- Ocampo, à l’encontre de l’ex-président ivoirien, sont fondées ou non. Avant donc cette échéance importante dont l’issue paraît incertaine et capitale dans la suite de la procédure, les partisans de Laurent Gbagbo multiplient les actions de soutien à leur mentor. On annonce à cet effet, un grand rassemblement le samedi 18 février à La Haye, devant la CPI, des femmes patriotes et de l’organisation des femmes du Front populaire ivoirien (OFFPI) de France et d’Europe. Dans la même veine, des intellectuels ivoiriens, africains, français et d’autres nationalités sonnent la mobilisation pour Gbagbo. Le prétexte tout trouvé est le dernier livre-témoignage de l’écrivain franco-camerounais, Charles Onana, intitulé: «Côte d’Ivoire, le coup d’État », qui dénonce le rôle joué par la France de Nicolas Sarkozy et son armée dans la chute de l’ex-N°1 ivoirien. Ainsi, sous les bons offices de Me Lucie Bourthoumieux, avocate au Barreau de Paris et de l’auteur lui-même, une cinquantaine de juristes, d’historiens, de professeurs d’universités, de journalistes, d’hommes politiques, de débatteurs et d’agitateurs d’idées se donnent rendezvous au Cameroun, dans le courant de ce mois de février. Sauf changement, ces intellectuels pro-Gbagbo venant de France, d’Europe, d’Amérique et d’Afrique animeront deux conférences publiques autour du livre de Charles Onana et de la politique africaine de la France sous le président Nicolas Sarkozy. La première rencontre aura lieu à Douala le 22 février, et la seconde à Yaoundé, dans la capitale camerounaise, le 28 février 2012. Ces deux conférences publiques seront suivies dans le mois de mars, d’autres activités du genre en Europe, notamment dans la banlieue parisienne, à Bruxelles en Belgique, à La Haye aux Pays- Bas, etc. Cette série d’actions itinérantes en soutien à l’exprésident Laurent Gbagbo, se poursuivra jusqu’avant l’ouverture du procès de l’ancien chef de l’État ivoirien, le 18 juin. Ses partisans entendent, par ces différentes rencontres, faire éclater la vérité sur ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire, espérant ainsi agir sur la décision des juges de la CPI, en faveur de Laurent Gbagbo.

L’Inter-9/2/2012

IVORIAN

Les commentaires sont fermés.