topblog Ivoire blogs

07 février 2012

Miaka Ouréto a rencontré Laurent Gbagbo : De grandes décisions prises

miaka-oureto-chef-parti-front.jpg

Hier, sur le coup de 10 heures, Miaka Ouréto a rencontré Laurent Gbagbo au centre de détention de Scheveningen. L’ancien homme fort d’Abidjan a pris langue avec le patron par intérim de sa formation politique, le Front Populaire ivoirien (FPI). Il était un peu plus de 13 heures quand Miaka Oureto est sorti de son entretien. 3 points essentiels ont été abordés par les deux hommes à l’occasion de cette rencontre. Le premier concerne la réorganisation et la redynamisation du FPI. Le patron par intérim du parti de Laurent Gbagbo revient du centre de détention de Scheveningen avec des consignes et recommandations fermes à l’endroit des cadres, militants du FPI et de toute la galaxie patriotique. Selon notre source, de grands changements et évènements sont prévus pour réorganiser et remettre en selle le FPI. Le deuxième point de la rencontre du jour a concerné les discordances entre les exilés FPI d’Accra et les résistants en France. Depuis plusieurs semaines, le courant ne passe plus entre les exilés d’Accra et les activistes anti-Ouattara de France. Justin Koné Katinan, le porte-parole de Laurent Gbagbo, n’a pas bonne presse au sein de la galaxie patriotique ivoirienne de France. Beaucoup de ses choix dont celui de son représentant en Europe et en Amérique en la personne de Bernard Houdin sont énormément et vertement critiqués. Miaka Ouréto viendra donc porter la parole de Laurent Gbagbo pour mettre un terme à toute cette cacophonie. Il est donc fort probable qu’il y ait dans les prochaines semaines, des rencontres entre les batteurs du pavé parisien pour l’ancien chef d’État ivoirien et les exilés d’Accra. Miaka Oureto a été chargé de messages bien précis, avec des orientations claires. Paris ne devra pas bouger dans tous les sens sans en référer à Accra, sans oublier qu’Accra, n’a pas la facilité de mouvements et d’actions libres et relativement démocratiques dont dispose la résistance à Paris. Fort des avis de Laurent Gbagbo, le président par intérim du FPI a reçu mandat de rétablir le dialogue entre Paris et Accra afin de penser et d’agir ensemble et en harmonie. Les perspectives pour l’ancien chef de l’État de Côte d’Ivoire lui-même, en liaison avec l'avenir du Front Populaire Ivoirien ont constitué le troisième et dernier point de la rencontre entre les deux hommes. Un tête-à-tête, sans témoin, ni intermédiaire. Selon des sources qui ont approché le leader par intérim du FPI, parti avec des parents et non aucun acteur politique de Paris ou d’ailleurs, le moral du détenu de Scheveningen est au beau fixe. Ils confient que Laurent Gbagbo garde de forts espoirs pour lui-même et pour le FPI. Les prochains jours nous révèleront au grand jour tous les secrets de cette rencontre de Scheveningen à La Haye hier. C’est la première visite et rencontre politique officielle de cette nature pour Laurent Gbagbo, depuis le 11 Avril 2011. A Korhogo et depuis qu'il est à la Haye, c'est par les avocats, au sein du FPI que Laurent Gbagbo passait des messages politiques.

 


Jean-Paul Oro

Source :  L'Intelligent d'Abidjan : Dernière Mise à jour : 07/02/2012

TELEDIASPORA

Les commentaires sont fermés.