topblog Ivoire blogs

03 février 2012

Clash Soro-Ado: Voici le scénario de la capture de Soro. Les 300 légionnaires français déjà à Abidjan. La psychose gagne la capitale !

bima.jpg
Alors que nous avions annoncé depuis deux jours dans IvoireBusiness, le débarquement imminent de 300 légionnaires à Abidjan, une source très crédible nous informait hier que les 300 légionnaires en question étaient déjà sur les bords de la lagune ébrié, depuis le 31 janvier dernier. Information recoupée et confirmée par une seconde source.
Selon un timing savamment orchestré et ayant eu vent que leur projet était su, les légionnaires français ont précipité leur arrivée en Côte d’Ivoire, où ils sont arrivés dans la nuit du 30 au 31 janvier dernier.
Au même moment, à l’autre bout de l’Afrique, Alassane Dramane Ouattara quittait Addis Abeba pour s’envoler, non pas pour Abidjan, mais pour Paris. Officiellement, pour des soins, officieusement pour être, comme il en a l’habitude, loin du théâtre des opérations. Les légionnaires viennent rejoindre les 300 soldats Licorne déjà sur place.
Les carottes sont-elles en train de cuir à la vitesse grand V pour Soro, l’auteur jadis adulé par les médias français du livre «Pourquoi je suis devenu rebelle», dans lequel il justifiait de façon prémonitoire, les crimes perpetrés par les Forces nouvelles et ses chefs de guerre sur les populations civiles ivoiriennes.
Pas si sûr, mais certains signes ne trompent pas. Un étau irrésistible est en effet en train de se resserrer autour du Premier ministre et de ses Com’zones qui sont en passe d’être capturés par les forces françaises, car c’est de cela qu’il s’agit, et transférés à la CPI.

Tel semble le scénario qui se dessine contre Soro, dont le sort a été scellé lors de la dernière visite d’Hillary Clinton à Abidjan.
Ce dernier averti par ses propres services de renseignements, n’avait pas jugé utile de se rendre à l’aéroport d’Abidjan, accueillir la secrétaire d’Etat américaine, encore moins la recevoir à la Primature.

Une fois au palais présidentiel et après les civilités d’usage, celle-ci assena des paroles crues à Alassane Ouattara, qui bien qu’ayant fait la majeure partie de sa carrière aux Usa, n’a pas encore compris l’attachement des américains à l’expression plurielle des opinions, aux droits de l’homme, et à la liberté de la presse.
Autrement dit, ce n'est pas parce qu'on t'a installé au pouvoir que tu as le droit de faire n'importe quoi.

Exaspérée par les exactions des Frci envers les populations civiles, Clinton, dans un ton très directif demanda à ADO de livrer Soro et certains de ses chefs de guerre à la CPI, car coupables de crimes de sang et de crimes contre l’humanité, selon les rapports de Human rights watch, Amnesty international, et la croix rouge.

Mais Soro qui ne tient pas à se faire capturer comme un pigeon a déjà commencé sa riposte.

L’incendie des locaux de la Primature le 28 janvier dernier n’est en réalité qu’un acte criminel ourdi par les hommes de Soro, pour effacer toute trace de son passage à la Primature. Le but, éviter d’être épinglé un jour pour crimes économiques.
C’est la raison pour laquelle seuls les services économiques rattachés à la Primature sont partis en fumée. Et chose curieuse, Soro n’y a pas mis les pieds pour constater les dégâts.

Deuxième acte de riposte, Soro a quitté sa résidence d’Abidjan pour le Nord.
C’est la raison pour laquelle aucun conseil de gouvernement ne s’est tenu à Abidjan depuis deux semaines.
Il serait entre Bouaké, Korhogo et Ferkessédougou. Toutes ces zones centre-nord-ouest (CNO) sont en état d’alerte maximale. On peut y noter une concentration très importante de troupes.

Les hommes de Soro se livreraient en ce moment à des exactions contre les populations burkinabé, coupables à leurs yeux de spolier les richesses de la Côte d’Ivoire et d'avoir pris leurs terres.

Une chasse à l’homme a en ce moment lieu contre les ressortissants du Burkina Faso, qui soutiennent sans faille Alassane Ouattara, par les ressortissants du Nord.

Les villes de Bouaké, Dabakala, Bouna, Ferkessédougou, Korhogo, Odienné, Boundiali sont concernées.

Sur le plan purement militaire, les hommes de Soro ont déjà totalement quadrillé tout le centre-nord-ouest de la Côte d’Ivoire, et attendent de pieds fermes les soldats français de Licorne et les légionnaires. Les forces spéciales américaines, déjà présentes à Abidjan, pourraient les aider à capturer SORO.
Licorne et la Légion disposent d’un appui aérien supérieur aux Frci, qui n’en possèdent pas. Mais au sol, la connaissance du terrain demeure la faiblesse majeure des légionnaires et de Licorne, même s’ils ont reçu un entrainement puissant en terrain étranger et très hostile.
Les hommes de Soro disposent également du soutien de la population dans les zones sous contrôle de l’ex-rébellion des Forces nouvelles.
Ce qui n’est pas un atout non négligeable.
La nation retient son souffle. Nul ne sait comment tout ça finira.
Car les populations abidjanaises ont commencé à faire leurs provisions. La psychose s’étant déjà emparée d’elles.
Nous y reviendrons.

Eric Lassale

Source : IVOIREBUSINESS

Les commentaires sont fermés.