topblog Ivoire blogs

29 janvier 2012

Laurent Dona Fologo : “Il ne faut pas abandonner Laurent Gbagbo”

Fologo moitie.gif«Aujourd’hui, ce n’est pas parce que Laurent Gbagbo est dans la situation que nous connaissons, qu’il faut l’abandonner. Non, bien au contraire». Telle est la déclaration faite par Laurent Dona Fologo, hier au siège du Congrès national pour la résistance et la démocratie (Cnrd) à Abidjan-Cocody. C’était lors d’une assemblée générale consacrée au réaménagement du Cnrd. Qui a fait de Laurent Dona Fologo, 1er vice-président doté de pleins pouvoirs et Mme Marthe Ago, la secrétaire générale de cette fédération de partis politiques et d’associations de la société civile proches du Président Gbagbo. Dans cette restructuration, le Cnrd est toujours présidé par le célèbre homme de Lettres, Bernard Blin Dadié qui, malgré le poids de ses 96 ans, fait office de garant moral du Cnrd, selon Fologo. «Dadié reste le parapluie et la moralité du Cnrd. Equivalent du Rhdp. Que les autorités considèrent le Cnrd comme elles considèrent le Rhdp», a-t-il souligné.
Présent, le doyen Bernard. B. Dadié a saisi l’occasion pour rappeler que l’esclavage et la domination sans fin que vit l’Afrique prennent leur source dans le partage de ce continent par l’occident qui a, selon lui, dépécé l’Afrique. Pour lui, il ne faut pas baisser les bras. Mieux, il exhorte à la résistance. «Dans la lutte, il faut résister. Je ne regarde pas la Côte d’Ivoire, je ne regarde pas l’Afrique. Tout est parti de là-bas. Tout est parti du partage de l’Afrique. C’est macabre de dépécer l’Afrique», s’est indigné l’illustre écrivain. Qui explique que Dieu n’a pas fait de peuple esclave, mais ce sont les humains qui ont instauré l’esclavage. Quant à Marthe Ago, promue nouvelle secrétaire générale du Cnrd, elle a invité tout le monde à la soutenir dans sa mission.Séance tenante, on a assisté à la passation des charges entre Dr Tousséa qui assurait le secrétariat général et elle.
Se prononçant sur le combat du Cnrd, Laurent Dona Fologo a souligné qu’il doit se réveiller et bouger. Expliquant en outre que le Cnrd doit donner un nouveau visage à l’opposition en Côte d’Ivoire, un visage respectable et respecté, selon lui. «Nous voulons un Cnrd renforcé et déterminé à jouer son rôle. Nous sommes tous d’accord sur le combat pour la liberté, la libération et la souveraineté», a-t-il rappelé. Tout en relevant qu’il n’y a pas de cassure au Cnrd et qu’aucun problème fondamental ne se pose dans cette coalition. «Simone Gbagbo était en vérité l’âme du Cnrd. Au quotidien, c’est elle qui avait les rênes du Congrès national. Quand une telle personne n’est pas là, il faut se réorganiser», a-t-il fait remarquer. Avant d’ajouter que le Fpi a eu la main heureuse en désignant Marthe Ago pour le secrétariat général du Congrès. «Le Cnrd approuve le choix du Fpi. A compter de ce jour toute prétention et tout prétendant c’est terminé. Je vous demande de tout faire pour que l’union soit au Cnrd. Occupons-nous de l’essentiel», a-t-il exhorté. L’objectif primordial, poursuivra-t-il, est de travailler dans la paix et la sérénité au retour de tous les exilés. Fologo a souligné que tous les prisonniers politiques qui seront libérés reprendront la place qu’ils occupaient au Cnrd. On notait la présence, à cette rencontre, d’une vingtaine de partis politiques membres du Cnrd. Gervais Coulibaly (Cap-Udd), Akossi Akossi (Udcy), Danielle Boni Claverie (Urd) étaient présents.

Source : Notre voie : Dernière Mise à jour : 28/01/2012 (Auteur : Benjamain kore)

TELEDIASPORA

Les commentaires sont fermés.