topblog Ivoire blogs

20 janvier 2012

Réconciliation en Côte d’Ivoire: La comédie de Kofi Annan

 

 

unedu19.1.2012h.gifKofi Annan, ex-secrétaire général de l’Onu et membre de la structure baptisée « the Elders », ralliant à pied avec l’Ex-Premier ministre, Charles Konan Banny, la résidence privée de celui-ci au siège de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr). Les deux bâtisses étant situées à quelques encablures, l’une de l’autre. Cette image a été commentée hier par Kofi Annan face à la presse comme étant la preuve que « tout va bien en Côte d’Ivoire. Il reste encore du travail, mais un grand pas a été fait ». Avant d’ajouter que « les ivoiriens se réconcilient chaque jour de plus en plus et les rues calmes de la capitale en témoigne ». Ces propos de M. Annan démontrent soit, qu’il avoue son impuissance face à une Côte d’Ivoire qui sombre de plus en plus dans le désastre depuis avril 2011 ; soit, il fait preuve d’une mauvaise foi déconcertante. Parce que le silence constaté à Abidjan et à l’intérieur du pays n’est pas le signe du bonheur des populations. Bien au contraire, il cache la colère, la rancœur et la haine des populations ivoiriennes face à l’insécurité perpétrée par les Frci et leurs supplétifs, les dozos, toutes des forces armées pro-Ouattara. Mais également, la résignation des populations face à l’avenir incertain à cause de la misère, le chômage galopant, la Justice partiale, l’école moribonde, la fracture sociale profonde etc. Certes, les Ivoiriens veulent se réconcilier, mais le pouvoir actuel ne pose pas d’actions qui témoignent de sa volonté à conduire les populations à bon port. La réconciliation, qui est l’aboutissement d’un long processus, ne saurait être perçue par Kofi Annan à travers une simple marche effectuée dans les rues calmes d’un quartier résidentiel d’Abidjan. La Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr) présidée par Charles Konan Banny a reçu hier à son siège à Cocody-Riviera 3, l’ex-Secrétaire général de l’Onu, Kofi Annan. Cette visite a été l’occasion pour les deux personnalités de parler de réconciliation et de l’implication de tous ivoiriens dans ce processus.

 

Djè Abel

 

 

Source : IVORIAN

Les commentaires sont fermés.