topblog Ivoire blogs

20 janvier 2012

Libération de la Côte d’Ivoire: Qui est ce chef que les Ivoiriens attendent?

 

homme-invisible-300x223.jpgUn combat de libération est toujours lourd en sacrifices. Vies humaines, patrimoines, valeurs, relations humaines, relations politiques, relations diplomatiques, relations économiques, bref, tout combat de libération a son cortège de sacrifiés et de sacrifices.

La Côte d’Ivoire va être libérée. Et un nouveau Chef s’adressera à la Nation nouvelle que nous voulons bâtir. Mais qui sera ce Chef ?

Ce n’est pas un portrait-robot que nous allons peindre. Mais nous allons nous adresser aux sachants, afin que du fond du cocon, là où les décisions ont été prises, il n’y ait pas de grincements de dents.

Le Chef que les Ivoiriens attendent ne doit pas être choisi et n’a pas été choisi pour représenter un corps de combat. Il ne doit pas y avoir et il n’y pas de querelle de chapelle.

Le Peuple de Côte d’Ivoire sait en qui il a espéré. D’abord en Dieu, Propriétaire unique de la Côte d’Ivoire. Ensuite en certains de ses enfants.

C’est pourquoi le choix du Chef doit être et a été facile. Je l’espère. Car c’est l’histoire qui l’aura choisi.

Alors, que le peuple ne voie pas un visage inconnu et suspect s’adresser à lui. Car il sait, le peuple de Côte d’Ivoire, parmi ses enfants, qui sont ceux qui incarnent son aspiration à l’Indépendance vraie et qui ont mis en péril leur vie pour le tirer de l’enfer de la colonisation fasciste et du repeuplement.

Aujourd’hui, lorsque de son profond sommeil, le peuple tout entier aura été réveillé, il ne veut pas voir un autre visage que celui de l’un de ses enfants qui l’auront réveillé au prix de leur sang.

Qu’il soit Gendarme, Militaire, Marin ou pas, rendons à César ce qui est dû à César, afin que le peuple soit rassuré.

Si les aspirations du peuple ne sont pas prises en compte et que le choix semble suspect, il y aura un risque de rectification. Ce qui ne doit jamais arriver car notre Révolution est un projet de réalisation d’un idéal commun.

Alors réjouissons-nous. La sagesse de Dieu nous a déjà habité.

Et ceux à qui ce message est adressé l’ont compris.

A ceux qui ne l’ont pas compris, patience, et encore patience. Vous finirez par comprendre en le relisant et en scrutant l’horizon.

A Très bientôt.

Hassane Magued

La Révolution Permanente N°00187/01/12

Infodabidjan.net

 

Les commentaires sont fermés.