topblog Ivoire blogs

19 janvier 2012

Marie-Odette Lorougnon, Vice-présidente chargée de la mobilisation : “La place Ficgayo va refuser du monde”

1300948036.gif
Peut en savoir plus sur les préparatifs de la première sortie officielle du Front populaire ivoirien ce samedi ?

Les préparatifs vont bon train. Nous sommes sur le terrain en train de mobiliser nos troupes. En tout cas, ce samedi la place Ficgayo va refuser du monde. Nous allons démontrer aux yeux du monde entier que le Front populaire ivoirien est vivant. Et que personne ne peut le faire disparaître. tout est fin prêt pour la grande messe. La majorité silencieuse qui s’est manifestée le 11 décembre dernier en boycottant les législatives est debout. Personne ne peut contre sa détermination et sa volonté à se battre pour l’instauration de la démocratie. Nous donnons rendez-vous à nos détracteurs ce samedi. Ils seront surpris de notre capacité de mobilisation.

A quoi répond ce grand rassemblement du samedi ?

 

Nous avons décidé de mettre de l’ordre dans ce pays. C’est-à-dire nous battre pour le retour de la démocratie, de la liberté qui ont été assassinées depuis le 11 avril 2011 avec l’arrestation du Président Laurent Gbagbo, des cadres de la majorité présidentielle. Nous devons nous battre pour l’instauration d’un état de droit qui a foutu le camp. C’est le retour de la pensée unique.

N’avez-vous peur que le régime actuel vienne interdire ce meeting ?

Les autorités actuelles n’ont pas intérêt à empêcher ce meeting. Elles ont chanté partout que nous sommes minoritaires. C’est l’occasion pour elles de confirmer leurs dires. Nous sommes un parti légaliste. Nous avons pris toutes les dispositions pour les informer. La violence n’est pas dans notre culture. Nous n’avons été éduqués dans ce sens. Nous avons toujours privilégié le dialogue. L’expression «Asseyons-nous et discutons» vient de nous. Les nouvelles autorités doivent se rassurer. Nous n’allons jamais mener des actions d’atteinte à la sureté de l’Etat.

Quelles sont les dispositions sécuritaires pour que le meeting se déroule dans la paix ?

Nous avons saisi les responsables chargés de la sécurité au niveau du gouvernement. Nous avons rencontré Hamed Bakayoko. Il a donné son accord. Nous pensons qu’il va prendre toutes les dispositions adéquates pour que la sécurité de nos militants soit assurée. A notre niveau, nous avons pris des dispositions pour que tout se passe dans la quiétude, la joie et la paix. Ce samedi nous allons faire la fête. Le Front populaire ivoirien n’est pas mort. Il est vivant.

Est-ce que les militants de l’intérieur seront présents ?

Nous vous donnons rendez-vous ce samedi. Dans tous les cas, la place Ficgayo va refuser du monde. Nous sommes de retour. Les maîtres de la rue sont de retour. Notre seule arme c’est la parole, les idées.

Yacouba Gbané


source : 

Les commentaires sont fermés.