topblog Ivoire blogs

04 janvier 2012

Canada: Le Ministère desAffaires étrangères et Commerce international du Canada recommande d'éviter tout voyage non essentiel en Côte d¹ Ivoire

 

canada1.png

L’insécurité en Côte d’Ivoire, les exactions à répétition des FRCI contre les populations civiles, et la rébellion

 

armée anti-Ouattara du Commando Beinguiste, font fuir les investisseurs et font réagir les chancelleries occidentales. Dans une note datée du 12 décembre 20111 et mise à jour le 04 janvier 2012, le Ministère desAffaires étrangères et Commerce international du Canada recommande d'éviter tout voyage non essentiel en Côte d¹ Ivoire.
Nous vous livrons le texte intégral de la notice diplomatique du Canada sur la Côte d’Ivoire.
Catherine Balineau

Dernière mise à jour : 12 décembre 2011, 9:07 HNE
Toujours valide : 4 janvier 2012, 1:33 HNE
1. MISES À JOUR RÉCENTES

Le niveau d’Avertissement dans ces Conseils aux voyageurs n’a pas été modifié.

2. AVERTISSEMENTS ET RECOMMANDATIONS

Côte d’Ivoire
Prendre des mesures de sécurité normales
Faire preuve d'une grande prudence
Éviter tout voyage non essentiel
Éviter tout voyage

AVERTISSEMENT OFFICIEL : Affaires étrangères et Commerce international Canada recommande d'éviter tout voyage non essentiel en Côte d’Ivoire, sauf à Abidjan (voir ci-bas les recommendations spéciales).

La situation s’améliore sensiblement à l’échelle du pays sur le plan politique, institutionnel, économique et sécuritaire mais l’ordre n’est pas encore pleinement rétabli et des groupes armés sont toujours actifs dans certaines régions. On continue de signaler des agressions et des actes de violence contre des civils. Les consignes élémentaires de vigilance et de prudence demeurent. On recommande fortement aux Canadiens d’être très vigilants, de limiter leurs déplacements aux heures de clarté, de suivre de près l'évolution de la situation et de se conformer aux directives des autorités locales.

Au nord de Bouaké

Les tensions persistantes continuent de représenter un danger dans cette région. L’intégration des anciens groupes armés (Forces nouvelles) dans l’armée nationale est un processus long et difficile. Les Canadiens qui pensent se rendre dans cette partie de la Côte d’Ivoire doivent planifier méticuleusement leur séjour et prendre les mesures de sécurité nécessaires. On doit obtenir la permission des autorités avant d’entreprendre un voyage dans certaines régions du Nord.

Région de l’ouest

Un climat d’insécurité et de danger est toujours présent à la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Liberia où se situent les provinces occidentales de Dix-Huit Montagnes et de Moyen-Cavally. La situation dans ces régions est très instable et la présence de milices augmente les risques pour les voyageurs. Malgré le déploiement de patrouilles des forces de sécurité, des risque de détournements d’autobus et de voitures ainsi que des attaques à main armée dénommées « coupeurs de route » demeurent présent sur les routes principales.

Abidjan
Prendre des mesures de sécurité normales
Faire preuve d'une grande prudence
Éviter tout voyage non essentiel
Éviter tout voyage

L’ordre est maintenant de retour à Abidjan, cependant, certains quartiers populaires de la ville restent encore potentiellement dangereux. Les autorités policières locales sont en restructuration mais leur présence est encore très restreinte. Les Canadiens devraient faire preuve d’une grande prudence en tout temps, suivre les bulletins de nouvelles et éviter les grands rassemblements et les manifestations car ils peuvent soudainement donner lieu à des incidents violents sans avertissement.

RECOMMANDATION OFFICIELLE CONCERNANT L’INSCRIPTION : Nous offrons un service d'inscription à tous les Canadiens qui voyagent ou résident à l’étranger. Ce service est offert afin de pouvoir communiquer avec les Canadiens à l’étranger et de leur prêter assistance en cas d’urgence, notamment en cas de catastrophe naturelle ou de troubles civils, ou pour les informer d'une urgence familiale au Canada. L'inscription peut se faire en ligne ou en communiquant avec le bureau du gouvernement du Canada le plus proche. Pour obtenir de plus amples renseignements, vous pouvez consulter la Foire aux questions (FAQ) sur l’inscription des Canadiens à l’étranger.

3. SÉCURITÉ

La décision de voyager revient à chaque voyageur. Il incombe également à chacun de veiller à sa sécurité personnelle. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse à cet égard des renseignements et des conseils fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Dans l’éventualité où une situation de crise nécessiterait une évacuation, la politique du gouvernement du Canada vise à assurer le transport sans danger jusqu’au lieu sûr le plus près. Le Canada n’aidera les Canadiens à quitter un pays ou une région qu’en dernier recours, lorsque tous les moyens de transport commerciaux et personnels auront été épuisés. Ce service est offert selon un mode de recouvrement des coûts. L’individu doit assumer les frais associés à la poursuite de son voyage. Les situations varient d’un pays à l’autre et les ressources du gouvernement peuvent, dans certains cas, être limitées. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut par conséquent être restreinte, notamment dans les pays ou les régions où le risque de conflit violent ou d’instabilité politique est élevé.

Criminalité

Les activités criminelles constituent la principale menace à la sécurité des voyageurs dans les zones urbaines et très populeuses. À Abidjan, ainsi que dans les autres grandes villes du pays, les voyageurs peuvent être la cible de délits mineurs tels que le vol à la tire, le vol de sacs et le cambriolage de voitures. Les responsables de ces actes n’hésitent pas à recourir à la force devant une résistance quelconque et on signale une recrudescence des vols à main armée et des agressions violentes. On a aussi constaté que des motocyclistes s’emparent des sacs et autres objets de valeur des piétons.

Les violations de domicile et les détournements de véhicule deviennent de plus en plus fréquents; dans ce dernier cas, les voitures de luxe et les véhicules à quatre roues motrices servent souvent de cibles. Les voyageurs doivent garder leurs portières verrouillées en tout temps, car les voleurs ouvrent les portières des véhicules à l’arrêt pour s’emparer des articles de valeur.

Les risques de crimes majeurs augmentent la nuit; il est conseillé de demeurer dans les hôtels et les logements commerciaux dès la tombée du jour.

Renseignements généraux sur la sécurité

Les voyageurs devraient éviter de faire étalage de leur richesse et de garder sur eux des sommes importantes d’argent. Les objets de valeur et les sacs devraient être placés hors de vue, particulièrement la nuit. En outre, on devrait changer souvent les trajets et les horaires.

Les Canadiens devraient éviter de se rendre dans les quartiers de Treichville, d’Adjame, d’Abobo et de Yopougon; ils devraient aussi s’abstenir de traverser à pied, dans les deux sens, les principaux ponts conduisant au Plateau, car des piétons y ont été assaillis, même en plein jour. De plus, les voyageurs ne devraient pas marcher seuls dans le quartier des affaires du Plateau après les heures d’ouverture.

Les Canadiens devraient garder sur eux leurs documents de voyage ainsi que des photocopies de leurs pièces d’identité enregistrées.

Les établissements touristiques sont plutôt rares hors d’Abidjan et ils subissent les dommages causés par les pluies torrentielles saisonnières et par les pannes de courant coutumières.

Fraude

Des cas de tentative d’escroquerie sont fréquemment signalés dans ce pays. Pour plus de renseignements sur la fraude à l'étranger et ses impacts sur la sécurité des Canadiens, consulter notre page Enjeux internationaux…

Le Ministère desAffaires étrangères et Commerce international du Canada

 

 

Source  : IVOIREBUSINESS

Les commentaires sont fermés.