topblog Ivoire blogs

28 décembre 2011

Arrêté depuis août Le Général Guiai Bi Poin libéré, hier : Comment il a quitté la Maca

 

1314439252.gif
Le Général de division, Georges Guiai Bi Poin, ex-commandant de l’école de gendarmerie et du Centre de commandement des opérations de sécurité (Cecos) qui séjourne à la Maison d`arrêt et de correction d`Abidjan (Maca) depuis fin août 2011, a été libéré, le mardi 27 décembre 2011. A en croire nos sources, son billet de sortie a été délivré, après 18h, à son retour du parquet. Peu avant 19h, son Avocat, arrivé entre-temps avec trois véhicules a quitté la prison avec le Général Guiai Bi Poin. Pour l`heure, nous ne savons pas s`il s`agit d`une liberté provisoire. Rappelons que l`ex- commandant du Cecos avait été arrêté, le 20 août 2011. Soupçonné dans une affaire de charnier découvert à l’Ecole de gendarmerie et de crimes économiques, il a été incarcéré au camp commando de Koumassi, avant d`être conduit, quelques jours plus tard, à la Maca. Le lundi 3 octobre 2011, il aurait été entendu par un parquet civil, dans des locaux de services judiciaires, à Cocody 7ème tranche. Son transfèrement se serait déroulé, vers 13h. Après avoir été entendu par le juge en charge du dossier autour de 17h, il a regagné sa cellule, vers 20h, sous bonne escorte des éléments des Forces républicaines de sécurité de Côte d`Ivoire (Frci) et de gardes pénitentiaires, en véhicules de type 4x4. Depuis lors, le Général Guiai Bi Poin faisait la navette entre le parquet et son lieu de détention. Il convient de noter que le Général Guiai Bi Poin est l`un des hauts responsables militaires qui ont rallié la cause du président Alassane Ouattara, le mercredi 14 avril, soit trois jours après l`arrestation, le 11 avril de l`ex-président Laurent Gbagbo. C`était à l’issue d’une crise post-électorale de quatre mois – dont deux semaines de guerre – qui a fait au moins 3.000 morts. Le Général Guiai Bi pourra, à présent, faire la fête du nouvel an en famille.

Dominique FADEGNON

 


source : 

Les commentaires sont fermés.