topblog Ivoire blogs

12 décembre 2011

Législatives du 11 décembre : Bouaké, ça fait pitié. Bureaux de vote cherchent électeurs !

 

 

legislative1.jpg

Les législatives en Côte d’Ivoire, hier, de l’avis de tous les analystes ont été un échec, car le taux de participation a été faible, voire timide, de l’ordre de 26 à 30%.

 

Mais du point de vue sécuritaire, ce fut un succès. Car aucun trouble n’a été signalé.
Alassane Ouattara a dû lui-même mouiller le maillot avec son épouse Dominique Ouattara, pour appeler les ivoiriens à aller voter. Car pour lui, à l’opposé de son ministre Hamed Bakayoko sur France24, « le taux de participation est un indicateur important ».
Il vient de subir son premier désaveu électoral.
Le FPI, qui a appelé à boycotter ces élections, en sort comme le véritable vainqueur.
A l’intérieur du pays, c’était la sécheresse électorale. Les électeurs se faisaient rares. On aurait pu écrire, « Bureaux de vote cherchent électeurs ».
Même la ville de Bouaké, supposée être un fief pro-Ouattara et du Rhdp faisait pitié.
Les bureaux de vote du collège Saint-Jacques à Dar-Es-Salam, des quartiers Koko et Dougouba étaient vides du matin à la fermeture des bureaux.
Dans le V Baoulé, et c’est une grande surprise, e boycott a connu un large succès.
L’ombre de Laurent Gbagbo et son transfèrement à la CPI aura largement plané sur ces premières législatives post-crises.
Le gouvernement Ouattara devra tenir compte du faible taux de participation à ces législatives, pour remettre en selle le processus de réconciliation nationale, qui c’est peu dire, a pris du plomb lourd dans l’aile.

Serge Touré, envoyé spécial à bouaké

 

Le 12 décembre 2011 par IVOIREBUSINESS

 

Les commentaires sont fermés.