topblog Ivoire blogs

22 novembre 2011

La population de Wislliamsville sous le règne des FRCI

 

frci.gif
Les habitants de williamsville un quartier de la commune d'Adjamé ont des soucis pour se déplacer afin de vaquer à leur occupation. Pour cause les chauffeurs des taxis communaux appelé wôrô wôrô ont décidés de se mettre en grève suite aux tracasseries des FRCI.

En effet, depuis  la venue des FRCI  les  wôrô wôrô n’arrivent plus à stationner convenablement. Sur presque tout le long de leur itinéraire, des FRCI  leur interdisent le stationnement afin de prendre leur clients. Ils sont obligés de le faire à la sauvette au désagrément des clients. Moussa un chauffeur que nous avons pu rencontrer nous précise pourtant qu’il paie les cartes de stationnement pour éviter cela. « Si nous payons des taxes et qu’on ne peut pas stationner pour prendre nos clients donc on travail pour qui ? Garé nos wôrô wôrô est mieux » martèle t il en en colère.

Le chauffeur qui a le malheur de se faire prendre par les FRCI entrain de charger des clients sur l’axe Willy Adjamé se vois retirer son permis de conduire qui ne lui sera rendu qu'après qu'il est payé la somme de 1000f ou 2000f. Parfois les clients sont déchargés sur place si le chauffeur ne se fait  pas bastonné devant ceux-ci.

Hier les chauffeurs ont décidés de crier leur indignation et interpellé les autorités face à ces agissements de ses soldats d’un autre age en observant un moment de grève. Afin d'aider les fonctionnaires et autres riverain à vaquer à leurs occupations, les chauffeurs de taxi compteur voyant une manne ont pris d'assaut cette commune. Ces derniers ont été très vite désillusionné et ont dû rebrousser chemin face aux exactions des FRCi abandonné ainsi les pauvres riverain à leur sort.

 


 


DIMITRI.A


source : abidjandirect.net

Les commentaires sont fermés.