topblog Ivoire blogs

14 novembre 2011

Mamadou Koulibaly à propos des législatives : “Nous allons nous retirer...”

 

 

LIDER.jpg

Publié le lundi 14 novembre 2011 | Nord-Sud - Liberté et démocratie pour la République (Lider), le parti de Mamadou Koulibaly, a organisé son 1er congrès ordinaire, samedi, à la Bourse du

 

travail, à Treichville. ‘’Construction de la nation ivoirienne et responsabilité‘’ en était le thème.

Sans sécurité, pas de candidats-Lider aux législatives, prévient la direction d’un des derniers-nés des partis politiques ivoiriens. « Mes candidats iront aux élections si la sécurité est garantie car Lider n’ est formé que de jeunes. Je ne peux pas mettre la vie de ces personnes-là en danger. Si nous y allons et que la sécurité n’y est pas, nous allons nous retirer », a, prévenu Mamadou Koulibaly, président de cette formation politique. C’était lors de la conférence de presse qu’il a animée au siège du parti. Avant ces échanges, il a présidé le 1er congrès ordinaire du parti, tenu à la Bourse du travail, à Trechville. La sécurité a été le leitmotiv du député sortant de Koumassi et ses camarades. « On parle en ce moment de réconciliation. Comment réconcilier le pays avec un peuple apeuré. Aucun développement ne peut se faire avec la peur », a-t-il dénoncé, en y faisant allusion. Premier à prendre la parole, le président du comité d’organisation, Dr Claude Brissi, a justifié le thème : ‘’Construction de la nation ivoirienne et responsabilité‘’. « Lider est né par césarienne suite à la deuxième crise postélectorale. Il a été créé parce qu’on s’est dit que le temps de la belligérance doit se fermer pour laisser place au temps de la concorde », a-t-il expliqué. Cinq commissions ont mené des réflexions lors du congrès. La commission politique générale propose un organigramme du parti. La commission du foncier rural recommande la restitution aux propriétaires des terres du domaine privé ou public illégalement occupées. La commission Justice-vérité-sécurité demande la vérité sur les crises qu’a connues le pays. Quant à la commission régime parlementaire, elle préconise le régime parlementaire. Enfin, la commission liberté d’entreprendre recommande la facilitation de l’investissement privé par la création d’entreprises ou d’un guichet unique administratif décentralisé.

 

 

Source : IVOIREBUSINESS

Les commentaires sont fermés.