topblog Ivoire blogs

06 novembre 2011

DES DOCUMENTS « TOP SECRETS » DE SEIF ISLAM KADHAFI REMIS AU PROCUREUR DU CPI.

« Réflexion » publie une série de « dossiers secrets » sur l’« insurrection » et l’« ingérence étrangère» de la France en Libye. Une série de publications sur le « monde secret du renseignement » , de l’action subversive et du contre espionnage dans un but purement didactique.



Seif Al Islam, fils du feu Mouammar Kadhafi, lors d'une allocution télévisée le 20 février 2011.


Seif El Islam
, n’a pas attendu pour expédier des documents compromettants, concernant certaines parties et personnalités politiques Libyennes et étrangères sur le complot contre le dirigeant Libyen Maâmar Kadhafi. Parmi les dossiers chauds, figure des financements, des concrétisations des projets occultes par les parties étrangères impliquées, dans l’agression contre la Libye et surtout des dossiers secrets sur l’affaire Lockerbie et sur l’assassinat prémédité de Kadhafi et de son fils Moâtassam. D’autres documents, impliquent directement le «Mossad » Israélien avec des preuves irréfutables selon les proches de Seif El Islam. Des sources de renseignements, indiquent que des dossiers et documents ont été remis, au procureur de la « Cour Pénale Internationale », par des personnes proches de Seif El Islam. Cette volte face, a fait réagir aussi le Secrétaire général des Nations-Unies, qui s’est dépêché de se rendre en Libye. Seif El Islam, selon certaines sources, ne se trouve plus en Libye ni dans un pays limitrophe et il est prêt à se rendre auprès du Procureur du « CPI », dés qu’il recevra le feu vert, après les négociations qui sont en cours. Selon certaines sources judicaires internationales, les dossiers de Seif El Islam peuvent entrainer un séisme au niveau des belligérants et associer dans l’intervention de l’« OTAN » contre Kadhafi.


LES TRÉSORS INTROUVABLES DE KADHAFI

Selon des sources occidentales, l’identification et la récupération des avoirs dissimulés, par le clan du Colonel constituent un enjeu qui mobilise nombre de consultants, avocats et « banquiers internationaux ». La partie immergée de l’iceberg de ces avoirs est estimée à 200 milliards de dollars. Mais jusqu’à présent tous les avoirs dans les « banques internationales », sont au nom de la « Jamahiriya Libyenne ». Aucun n’avoir n’a été détecté au nom des Kadhafi. Elle est portée par des « institutions financières officielles (Central Bank of LibyaLibyan Investment AuthorityNational Oil CorporationLibya African Investment PortfolioLibyan Arab African Investment Company….) » dont la gouvernance et les décisions d’investissements étaient sous contrôle direct de la « Jamahiriya Libyenne ». Mais d’après des financiers de différentes places internationales et de la région du Sahel, ces « 200 milliards de dollars officiels » ne constituent qu’une partie du trésor du clan Kadhafi, qui en prévision des sanctions, et pour échapper à la surveillance des services de renseignements occidentaux, a utilisé tout un arsenal juridique pour dissimuler des avoirs plus importants à travers un réseau de trusts et fondations domiciliés dans les « paradis fiscaux ». Une partie des actifs semble avoir été transformée en métaux précieux (or, diamant), et placée dans les « Banques centrales » des « pays amis », voire enterrée dans des zones désertiques. Apres l’imposition du « CNT » nouveau pouvoir à Benghazi, plusieurs « cabinets d’intelligence économique et de lobbying », plus ou moins liés aux « services de renseignements occidentaux », tentent également d’occuper le terrain afin de sécuriser les contrats, d’où les promesses de contrats, concernant le gigantesque « marché de la reconstruction libyenne » estimé à plus de 200 milliards de dollars sur 10 ans. Un joli cadeau que l’ingérence étrangère a réalisé arbitrairement.


DES AGENTS SECRETS INFILTRÉS PARMI LES INSURGÉS

D’autres spécialistes de l’action clandestine, mandatés par des clients, (parmi eux Mahoud Jebril), œuvrent pour détruire toute preuve compromettante de leur lien passé avec la « Grande Jamahiriya ». 42 ans d’un pouvoir absolu, à la tête d’un émirat pétrolier a donné à Kadhafi les moyens de son influence et de sa politique, en compromettant un grand nombre de personnes et d’institutions. C’est pourquoi le faux film et la fausse couverture des informations sur la prise de Tripoli, ont été réalisés par « Al Jazeera » supervisé par Mahmoud Jebril(accusé d’être un agent de la CIA) pour troubler la situation à Bab El Azizia afin de mettre la main sur les documents « Top Secret », et aussi auprès du siège de la Moukhabarat, au quartier Sah Eddine. Les questions sécuritaires, la disparation et la prolifération d’armes en tous genres (AK 47missiles Sol Air SA-24SA-7gaz chimique ……) », inquiète bon nombre de chancelleries de la « région du Sahel (Mauritanie, Algérie, Mali, Tchad, Niger) » et leurs homologues européens, qui font travailler de manière active leurs réseaux d’informateurs, et des dizaines de drones espions. Avec la disparation brutale du Colonel Kadhafi et de trois de ses fils (Khamis,MoâtassamSeïf Al-Arab), tous les acteurs présents sur la scène libyenne tentent de s’approprier « la mémoire économique, sécuritaire et diplomatique de laGrande Jamahiriya + » pour mieux comprendre, négocier et imposer leur stratégie aux « nouveaux dirigeants » de Benghazi. Enfin dans le même contexte du complot contre le régime de Kadhafi, des sources informent que des éléments travaillant pour le réseau terroriste du « Mossad» et d’un pays arabe du Golfe qui activaient en Libye en encadrant des « insurgés » armés de Misrata, ont poursuivi la famille de Kadhafi, jusqu’à la frontière algéro-libyenne pour mission d’assassiner tous les membres de cette famille, qui selon eux transportaient aussi des dossiers très importants. Certains ont tenté de traverser la frontière algérienne et les Touaregs armés habitants à Khadames sont intervenus et ont chassé aux armes les poursuivants qui avaient enregistré des pertes dans leur rang. Des Touaregs Libyens précisent que Misrata, abrite des familles d’origine juive Turcs, y aurait-il un rapprochement avec les documents en questions ?

 

Source : NERRATI

Publié dans Libye | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.