topblog Ivoire blogs

24 octobre 2011

LIBYE : LA NOUVELLE « DICTATURE » EST EN MARCHE.

La « révolution islamiste libyenne » vient de pondre son premier gag. Le président du « Conseil national de Transition (CNT) », Moustapha Abdeljalil, l’a annoncé aujourd’hui : la « charia » sera dorénavant la seule loi du pays. Il l’avait déjà dit en septembre 2011. Il vient de le confirmer. L’« ordre islamique » va régner sur la Libye. Une « dictature » chasse l’autre. Source : « Tribune de Genève ».



Le nouveau drapeau libyen est un ancien drapeau royaliste de l'époque du roi Idriss.


Le « printemps arabe » cache-t-il un éternel hiver ?  Les citoyens des pays arabes sont-ils voués à subir l’un après l’autre des « régimes autoritaires » ? Arabie, la tristesse vient ce soir, alors que ce devrait être la joie de la libération. La tristesse de cette révolution de voleurs, de gens qui volent la liberté et imposent sans attendre leur ordre nouveau.

De quel droit le « CNT » abroge-t-il la loi civile ? Cette « loi » qui entre autres interdisait la polygamie et autorisait le divorce ?

Femmes libyennes, rentrez dans vos tombes, vous êtes mortes ce soir. Après Kadhafi, c’est vous que le nouveau pouvoir flingue. Vous n’êtes plus rien. Les nouveaux maîtres imposent la nouvelle « loi » sans aucune légitimité que celle des armes. Personne ne les a élus. Personne ne leur a donné mandat pour changer la législation. Il n’y a même pas de constituante. Il n’y a que quelques individus mis sur le devant de la scène. Les nouveaux voleurs. Ils vont voler et détourner le mot démocratie. Ils n’ont rien à faire de la «démocratie ». Ils ont été élevés à l’école de Kadhafi. Ils sont dans le même moule.

La religion n’a pas à gérer l’Etat. La religion gère les relations entre l’individu et un éventuel au-delà. On peut penser que les forces de l’islam sont les seules assez organisées pour assurer un avenir aux pays qui se libèrent. On peut aussi penser qu’il s’agit d’empêcher les peuples de faire l’expérience de la démocratie. On peut se dire qu’à l’instar de la Turquie la démocratie musulmane fait son propre chemin. On peut aussi se dire que sous peu l’Europe sera entourée de régimes inspirés de l’islam et non-démocratiques.

La décision du « CNT » montre malheureusement ce qui inspire les nouveau dirigeants: ce n’est certainement pas la démocratie, celle dont le pluripartisme et l’Etat laïc sont des signes. La « démocratie occidentale » n’est pas un simple produit culturel de chez nous. Elle est intellectuellement fondée par des siècles de réflexion et d’évolution. Mais ne nous trompons pas: les nouveaux dirigeants arabes savent très bien ce qu’il en est. La « démocratie » n’est pas leur tasse de thé.

Le « CNT » n’a pas gagné la révolution. Sans l’« OTAN » le sang de ses dirigeants aurait déjà séché dans le désert. Le « CNT » est un groupuscule qui va rapidement s’enrichir sur le pétrole et contraindre le peuple, avec ses probables gardiens de la révolution est ses tribunaux islamiques.

Imposer la « charia » ? Cette décision fait bien sûr partie du droit des peuples à disposer d’eux-même. Elle fait aussi partie du droit des peuples à être dirigés par des tyrans.

Le mépris des dirigeants arabes pour le peuple donne une idée de l’infini.

Il reste à espérer que dans quelques années ou décennies, les arabes, gens de culture et de philosophie, saturés de cette dictature intellectuelle religieuse qui s’immisce dans l’ensemble de leur vie, rejettent l’islam encore plus fort que nous avons rejeté l’Inquisition sanglante. En attendant ils ne devraient pas rendre les armes. Ils risquent d’en avoir encore besoin pour abattre cette « contre-révolution religieuse » qui est déjà en marche et s’affiche ouvertement en prônant la « charia ».

Il reste aussi à espérer que la petite fille qui brandit sa pancarte où il est écrit : « Nous voulons la liberté » pourra y goûter avant de mourir ou de finir dans les harems des nouveaux dirigeants.

 

Source : NERRATI

Publié dans Libye | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.