topblog Ivoire blogs

23 octobre 2011

CRIME DE GUERRE ET ASSASSINAT POLITIQUE DU GUIDE LIBYEN MOUAMMAR KADHAFI.

Les nouvelles autorités libyennes ont annoncé hier qu'aucune autopsie ne serait pratiquée sur le cadavre de l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi, toujours exposé dans une chambre froide à Misrata, à la veille de la proclamation officielle de la libération du pays. « Il n'y aura pas d'autopsie aujourd'hui ».



Les libyens invités, par les « rebelles islamistes de Misrata », à défiler pour regarder le cadavre de Mouammar Kadhafi, posé sur un matelas sale en guise de son humiliation, le 21 octobre 2011 à Misrata.


À Misrata, hommes, femmes et enfants ont fait la queue pour le deuxième jour consécutif pour s'assurer de la mort de Mouammar Kadhafi et voir son cadavre, déposé avec celui de son fils Mouatassim sur des matelas très sales, le corps recouvert d'une couverture colorée qui cache d'éventuelles mutilations.

« Il n'y aura pas d'autopsie aujourd'hui ni un autre jour. Personne n'ouvrira le corps de Kadhafi », a déclaré le porte-parole du « conseil militaire de Misrata », Fathi Bachagha, alors que des informations faisaient état d'une autopsie dans la journée. Cette déclaration a été confirmée par deux autres membres du « conseil militaire de Misrata ». Mouammar Kadhafi69 ans, en fuite depuis la chute le 23 août 2011 de son « QG » à Tripoli, a été capturé vivant jeudi 20 octobre 2011 à Syrte, sa région d'origine, et tué par balles peu après. Il n'est toujours pas clair s'il a été exécuté ou s'il a péri dans des échanges de tirs. Les images et vidéos prises au moment de son arrestation à Syrte (360 km à l'est de Tripoli) laissent d'ailleurs entrevoir différentes hypothèses sur les causes de la mort du « Guide ». Vendredi 21 octobre 2011, le n°2 du « Conseil national de transition (CNT) », le nouveau pouvoir en Libye, Mahmoud Jibril, a assuré qu'il avait succombé à des blessures par balles après des feux croisés pendant son arrestation.


1) DOUBLE EXÉCUTION SOMMAIRE

Selon les nouvelles autorités libyennes, le colonel Kadhafi a été tué, jeudi 20 octobre 2011, dans la région de Syrte. Les circonstances de sa mort ne sont pas encore totalement claires : Le convoi « de plusieurs dizaines de véhicules » dans lequel se trouvait Mouammar Kadhafi a été bombardé par les forces de l'« OTAN » non loin de Syrte. Le ministre de la défense français, Gérard Longuet, a indiqué « que l'aviation française avait identifié et stoppé la colonne dans laquelle se trouvait Kadhafi, mais précise que les tirs ne l'ont pas détruite ». Les tirs français auraient divisé la colonne, et une fraction des véhicules aurait ensuite affronté des hommes du « CNT ». Les Etats-Unis ont assuré qu'un drone avait également participé à l'opération.

Malgré la violence des images diffusées, des responsables du « CNT » assurent qu'aucun ordre de tuerKadhafi n'a été donné et qu'il a péri dans une fusillade.

Mais cette version n'a pas convaincu l'« ONU » et « Amnesty International » qui ont demandé une enquête pour déterminer s'il avait été exécuté sommairement. Sur le terrain, quand on aborde le sujet controversé avec les combattants qui exhibent fièrement leurs prises (pistolet plaqué or, foulard beige du dictateur, etc), le ton change et l'ambiance se raidit. « Il était salement amoché quand on l'a vu. On savait qu'il allait mourir », lance l'un d'eux, Ibrahim Al-Marjoub. Derrière eux, l'un des chefs vient de glisser une consigne en arabe. «Tout le monde dit : Personne ici n'a tué Kadhafi ». Depuis Benghazi, M. Abdeljalil a confirmé qu'une enquête était en cours sur les circonstances de la mort de l'ex-dictateur, sans évoquer une « autopsie ».

Le corps de Mouammar Kadhafi faisait l'objet de discussion pour qu'il soit jetté dans la mer Comme celui deBen Laden, cependant une autre option est retenue : le cadavre de Mouammar Kadhafi sera enterré dans un lieu secret pour éviter tout pèlerinage sur sa tombe, avaient déclaré vendredi 21 octobre 2011 des membres du « conseil militaire de Misrata ». Dans un communiqué diffusé par la chaîne « Arraï », la veuve de l'ex-dirigeant a appelé, « au nom de la famille du combattant martyr Mouammar Kadhafi, l'+ ONUà contraindre leCNTà remettre les dépouilles des martyrs à leurs tribus pour les enterrer selon les rites islamiques ».


VIDÉO EXCLUSIVE : LES DERNIÈRES IMAGES DU GUIDE « DE L'ARRESTATION À SA MORT ».


Kadhafi
avait été arrêté vivant et ne présentait aucun danger, les images vidéos postées par les « rebelles islamistes » de Misrata montre comment les « rebelles » s'acharnait sur le guide tombé au sol et encore vivant. Ils l'ont lynché jusqu'à sa mort par une brigade de la « tribu » de Misrata. Les dernières images sur le guide de la révolution libyenne, montre, des traces mutilations sur son corps, et sans aucun doute, il a bien été battu et assassiné.

La mort du guide libyen arrange plusieurs personnes, à commencer par le « CNT/OTAN », car Kadhafi, vivant ou emprisonné, reste un danger capable de reprendre le pouvoir, tuer Kadhafi, c'est un geste désespéré du « CNT/OTAN » pour espérer de voir ses partisans baisser les bras et déposer les armes.


VIDÉO EXCLUSIVE : L'ARRESTATION DE MOATASSIM KADHAFI.


Mouatassim
a lui aussi été tué le même jeudi 20 octobre 2011 à Syrte après avoir été capturé vivant dans sa chambre par une brigade de la « tribu » de Misrata. Il n'était pas armé et présentait aucun signe de danger contre les rebelles, et pourtant, il n'a pas été fait prosonnier de guerre et il a été bel et bien assassiné.

Les « rebelles » de Misrata ne sont pas à leurs premiers assassinats politiques, ils ont tué à Bani Wallid, le Chef tribal « Warfla », Selon « Elbadil », le mercredi matin 19 octobre 2011, une personne de 3ème age, faible, et non armée, où les « rebelles » de Misrata ont vidé un chargeur de 12 balles dans sa poitrine. >> Lire ICI.

Les « rebelles » de Misrata ont massacrés des noirs-libyens (la « tribus de Tawargha ») et enterrés dans les fosses communes, mais le « CPI » ne demande pas d'enquête, après ce génocide. >> Lire ICI.


2) ACTION INTERNATIONALE POUR LA JUSTICE ET LA PAIX LANCE UNE PÉTITION POUR RETIRER LE PRIX NOBEL À OBAMA :

Une « pétition » est lancée pour demander au « comité Nobel » de retirer le « Prix nobel de la paix » attribuer à Barack Hussein Obama. La « Pétition » se tient sur tout le mois de Novembre 2011 et un grand «rassemblement » est prévu au siège de l’« Organisation Nobel » fin ou début  du mois de Décembre 2011.

Signer la pétition à cette adresse :
>> http://www.lecnpi.org/action-justice-et-paix/...

 

Source : NERRATI

Publié dans Libye | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.