topblog Ivoire blogs

20 octobre 2011

La mort d’IB se referme sur Soro : ses deux femmes lâchent leurs avocats

 

ib_commando.jpgC’est celui il y a moins de un mois qui lançait à Bouaké que Laurent Gbagbo et ses partisans devraient demander pardon aux Ivoiriens et reconnaître dans la foulée leurs fautes, qui va devoir répondre bientôt devant les tribunaux. Une version un peu plus soft de l’histoire de l’arroseur arrosé se passe à la primature ivoirienne. Les ennuis arrivent à petits pas.  Et pour cause, du côté de Paris comme de Bruxelles, les portes semblent se refermer bientôt sur le petit sénoufo. Les deux femmes du père de la rébellion ivoirienne et connu sous le mythique nom d’ « IB » ont bien saisi leurs avocats pour faire la lumière sur la mort de leur mari. Dans le vocabulaire juridique, Guillaume Soro ne bénéficie même plus d’une « présomption d’innocence » parce qu’il a reconnu les faits et ceci a été confirmé par son admirateur, le journaliste Venance Konan sur RFI : « Entre IB et Soro c’était comme deux caïmans dans un marigot. L’un ne pouvait que tuer l’autre ». Et c’est Guillaume qui aura le dessus sur IB. Mais on n’est bien en droit de se demander si pour Venance Konan, une revendication entraine de facto la mort. Suivez le journaliste au micro de Christophe Bouabouvier : « Quand j'ai vu sa résistance et ses revendications, je me disais que sa mort était quelque chose qui pouvait arriver, s'il ne mettait pas un peu d'eau dans son vin... Mon souhait était qu'on fasse l'économie d'une nouvelle mort ». Plus loin, «IB et Guillaume Soro ne s’aimaient pas » selon le nouveau directeur de Fraternité Matin.

Titre de séjour contre silence

La compagne et journaliste Sabine Mellet de France 24 avec qui IB a  fait un enfant, est passé demander de vive voix un certificat de décès à l’Etat de Côte d’Ivoire par le truchement de l’ambassadeur Ally Coulibaly qui est resté sans suite. Il se susurre que Ouattara et la France voudraient faire taire la femme avec des problèmes judiciaires sur la mort de son mari, moyennant un titre de séjour. Même ton, du côté de Bruxelles, où la femme officielle, Fatoumatou Coulibaly du putschiste autoproclamé « général » est tancé de ne pas aller loin depuis qu’elle a ameuté pour la poursuite contre Guillaume Soro, une pile d’avocats belges. Là aussi , on parle des sommes mirobolantes pour ne pas aller loin. Mais que valent les millions de ce monde quand le tueur Soro, se la coule douce avec femme, maîtresses et enfants qu'il a pris soins de câler loin des regards.

Les deux femmes menacent le premier ministre ivoirien de le traduire en justice pour homicide volontaire. On se rappelle qu'une association qui disait rouler pour IB est passé déposer plainte au tribunal de La Haye pour crimes contre l’humanité et contre la personne de leur champion. Ça semble faire beaucoup pour le «  petit gros » ! Guillaume Soro, dit-on dans le cercle fermé des services secrets français serait le garçon le plus « bête » de sa génération. Ouattara tue et lui, il endosse les responsabilités. De titre de rebelle au titre de premier ministre pour finir sa fin dans une cellule close. Il n’y a que Venance Konan qui peut mieux décrire ce destin fantastique, sinon fabuleux d’un petit badaud qui aura passé les dix dernières années de sa vie à polluer le ciel ivoirien de crimes humains, économiques et …

Camus Ali Lynx.info

 

Les commentaires sont fermés.