topblog Ivoire blogs

19 octobre 2011

Paris : L’escapade parisienne d’Hamed Bakayoko au MILIPOL a-t-elle pour but de violer l’embargo sur les armes à destination de la Côte d’Ivoire ?

 

HAMED BAKAYOKO 124.JPG

Le 19 octobre 2011 par IvoireBusiness – Hamed le grand est à Paris en mission où il brille de tous feux. Il a été aperçu hier au Salon

 

mondial de la sécurité intérieure des Etats (MILIPOL) où il est arrivé escorté de motards et de girofards.
Déjà imposant pendant ses années de fac, Hamed Bakayoko a gravi tous les échelons pour devenir le bras sécuritaire de la République, depuis qu’il a été élevé à la dignité de ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur par Alassane l’américain, son mentor, son « vieux père » auprès de qui il a tout appris: le métier de journaliste en tant que directeur de publication du quotidien Le Patriote, ensuite comme patron de Radio Nostalgie, puis comme secrétaire national du RDR, et enfin comme franc maçon. Le jour de son intronisation, Hamed avait fière allure. Être parmi « les frères lumières » était un rêve d’enfant, lui l’enfant d’Adjamé.
Aujourd’hui au fait de la gloire, Hamed est resté reconnaissant. Ses amis d’enfance peuvent en témoigner. Il les reconnait toujours quand il les voit, et les aide financièrement.
De ce point de vue, rien à dire. Hamed assure.
Mais dans l’habit de sécurocrate de la République, il doit savoir se faire respecter. Des policiers ivoirien dont une bonne partie est émasculée, c’est-à-dire sans armes, mais surtout de l’opposition dont il juge souvent « les propositions non recevables ».
Samedi dernier, il avait interdit le meeting des frontistes du bagnard Laurent Gbagbo, ex-Président déporté, et futur Président déportable à la Cour pénale internationale (CPI), probablement vers le 15 novembre prochain, selon son conseiller Alain Toussaint. Le sera-t-il réellement ? Rien n’est moins sûr. Luis Moreno Ocampo à Abidjan n’a pas réussi à rassurer les frontistes sur l’impartialité de sa Cour.

Au stand d’armes lourdes du MILIPOL, aux côtés de son homologue français Claude Guéant, Hamed Bakayoko a multiplié les apartés. Il manipulait avec un intérêt particulier, tel un loup dans la bergerie, les armes présentes, lourdes ou légères.

A-t-il l’intention de violer l’embargo de l’Onu sur les armes en destination de la Côte d’Ivoire?
Rien n’est moins sûr.
Mais pour annuler la marche des frontistes samedi dernier à Yopougon, il a invoqué le manque de moyens pour encadrer un meeting d’une telle envergure.
Est-il venu s’en donner les moyens pour mieux encadrer les futures manifestations de l’opposition ? Nous n’en savons strictement rien.
Toujours est-il que la présence d’Hamed au MILIPOL a été particulièrement remarquée.

Mireille (Mimi) Kouamé

 

Source : IVOIREBUSINESS

 

Commentaires

Quand il s'agit de Laurent Gbagbo on dit qu'il vole l'argent des ivoiriens pour aller payer des armes. Mais pour ce gouvernement d'aigris et de menteur c'est tout a fait normal. C'est Gbagbo qui vous regardait faire votre petit malin, sa sagesse face à la ménace la conduit là où il est aujourd'hui.

Écrit par : LeDur | 19 octobre 2011

Ils nous prennent pour des imbéciles ces idiots de ministre et leurs gouvernement à la con. Ouattara ferait mieux de laisser sa place à cet idiot de Sarkozy dirigé en même temps la Cote d'ivoire se serait mieux.

Bande d'idiots qu'ils sont

Écrit par : LeDur | 19 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.