topblog Ivoire blogs

19 octobre 2011

Koné Katinan – Alain Toussaint : Une querelle qui affaiblit Gbagbo

Claude Koudou, Bernard Houdin, Koné Katinan et Alain Toussain.gif
Le bloc de soutien qui s'est constitué autour de Laurent Gbagbo, ancien chef d’État ivoirien déchu, porte actuellement une grosse fissure. Deux hommes, qui se sont, jusque-là, distingués par leur dynamisme, leur loyauté exemplaire à Laurent Gbagbo et qui ont remarquablement du répondant, se livrent, actuellement, une guerre de chiffonniers qui ne les honorent. Pis, cette querelle est de nature à desservir leur cause commune, autant qu'elle porte préjudice à l'homme pour qui ils ont offert, au péril de leurs vies, leurs poitrines. Il s'agit d'Alain Toussaint, conseiller en communication de l'ex-président ivoirien et du ministre Koné Katinan Justin, porte-parole de Laurent Gbagbo. Le 14 octobre 2011, Alain Toussaint publie un texte dans lequel il révèle qu'il se préparerait un transfèrement du président Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale (Cpi).Il tient son information, explique-t-il, de ses sources diplomatiques. Conséquemment, il appelle les Ivoiriens en général et les partisans de l'ex-président en particulier, à se mobiliser dans l'optique évidente de faire échec à ce '' coup'' contre '' leur champion''. Cette sortie du conseiller en communication ne plaît pas au ministre Koné Katinan Justin. Ce dernier profite de l'interview qu'il accorde à la radio ''Vra'' (la fréquence de la résistance africaine, une radio en ligne) pour contredire Alain Toussaint, remettant en cause un possible transfèrement, actuellement, de l'ex-président. Le ministre reproche au conseiller d'en faire un peu trop et le rappelle à l'ordre. Donnant l'impression d'avoir été incompris, Alain Toussaint a rédigé une mise au point dans laquelle il fait savoir qu'il ne travaille pas pour Koné Katinan. '' Je suis au service de la Côte d'Ivoire et de la cause ivoirienne et africaine. En homme libre et indépendant, j'entends poursuivre cette mission pour laquelle je ne perçois aucune rémunération, et cela ne me pose aucun problème par la grâce de Dieu'' fait-il observer, avant de lancer cette pique : '' L’arrogance, l’orgueil, le mépris et l’ingratitude de certains collaborateurs du Président Gbagbo nous ont conduits à la situation actuelle que je déplore et que subissent les Ivoiriens.

Je regrette que ceux qui s’estiment « en charge des intérêts du Président Gbagbo » gaspillent leur énergie contre moi et bien d’autres personnes sincèrement engagées dans le combat actif et concret pour la libération de notre leader. Il serait plus responsable de déployer cette ardeur pour combattre de façon effective nos adversaires communs''. Cette autre sortie d'Alain Toussaint appellera-t-elle une réplique de Koné Katinan ? Une chose est certaine, c'est que cette palabre n'arrange pas les affaires de Laurent Gbagbo, avec l'ouverture annoncée de l'enquête de la Cpi sur les tristes événements post-électoraux en Côte d'Ivoire. Cette querelle apparaît, en effet, comme un signe de fébrilité, un manque d'assurance du camp Gbagbo et cela pourrait être exploité par l'adversaire. Naturellement, cela n'est pas fait pour amoindrir la souffrance morale de l'ex-président qui, en vérité, ne sait à quelle sauce il sera mangé. A moins qu'Alain Toussaint et Koné Katinan aient choisi de se lancer dans une bataille de '' à qui se ferait mieux voir'' sur le ring des déboires de Laurent Gbagbo

A. BOUABRE

source : 

http://abidjandirect.net/index2.php?page=poli&id=2796

Les commentaires sont fermés.